Genève

20 juillet 2015 17:06; Act: 20.07.2015 17:56 Print

Des filets pour empêcher les sauts dans le Rhône?

Le conseiller administratif Rémy Pagani a mandaté ses services afin qu'ils étudient les moyens d'empêcher les plongeons sauvages.

storybild

Les ponts sur le Rhône, d'où il est interdit de sauter, appartiennent à la Ville de Genève. (Photo: ©pascal Frautschi)

Sur ce sujet
Une faute?

Le saut dans le Rhône depuis le pont Sous-Terre, certes interdit mais véritable sport cantonal chaque été, n’est pas du goût de Rémy Pagani. Le conseiller administratif de la Ville de Genève réfléchit à «un système» pour l’éradiquer, a-t-il indiqué lundi à la RTS. «On ne va pas mettre des fils de fer barbelés, a-t-il précisé par la suite. Des méthodes existent en Europe, comme des filets sous les ponts, par exemple. Mais les gosses pourraient s’en servir comme trampoline. Il faut être prudent.»

Le service du génie civil a été mandaté pour étudier toutes les options possibles d’ici à la fin de l’été. L'élu, attaché à la sécurité aux abords des cours d'eau, entend par la suite saisir le Conseil municipal d'un crédit. Cette année, quatre noyades sont survenues à Genève (douze depuis 2013).

(jef)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marc Marc le 20.07.2015 18:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Erreur de direction

    Il faut prendre le problème dans l'autre sens ! Si seulement l'argent de ce projet était utilisé afin que ces jeunes aient une installation sécurisée. Quand j'avais 20 ans je sautais déjà, j'en ai 40 et je le referai avec plaisir. Faites un lieu correct et il y aura moins de risque !

  • Fred le 20.07.2015 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un habitant de la Jonction

    Sécurisée les installations?, mais bon il y aura rien à gagner, autant interdire . Tellement Genevois... Et pendant ce temps au bar El Bodegon à 200 mètres du pont , il y a tout les dealers du quartier et les policiers ne font rien, c'est vrai que de se pencher sur des gens qui veulent se rafraîchir en sautant du pont c'est plus important de d'endiguer l'autre problème.

  • Carotte bleue le 20.07.2015 19:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Interdisons d'être vivant

    Combien de randonneurs mort en montagne ? On interdit la montagne ? Et le ski ? On l'interdit ? Et les noyades ? On interdit la baignade ? Et les chutes dans les escaliers ? Etc... Des exemples comme ça il y en a à la pelle.

Les derniers commentaires

  • Gilles Bourquin le 22.07.2015 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et alors?

    Cela fait des décennies que les jeunes plongent du pont Sous-Terre. Pourquoi M. Pagani s'inquiète-a-t-il subitement à la mi-été? On voit qu'il n' y a aucune volonté réelle de stopper ces sauts.

  • Pascal le 21.07.2015 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pas Gani !

    Ferais bien de sauter du pont Sous-Terre le Pagani, ça lui rafraichirais les idées. Heureux homme que d'avoir a s'occuper de problèmes aussi ridicule.

  • jonathan le 21.07.2015 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    Genève c'est le purgatoire avant l'heure

    Genève c'est des bagarres politiques sans fin, des oppositions et blocages stériles depuis des lustres,des interdictions compulsives et dirigistes,des moralisateurs rouge vif,extrémistes et dogmatiques.Bref, Genève se regarde le nombril en pensant être l'exemple ville Suprême pour le monde mais sans se rendre compte que les autres villes vivent,adaptent leurs infrastructures, s'embellissent,s'amusent et avancent sur tous les fronts.Genève c'est assoupi(e) et à pris du retard depuis bien longtemps maintenant.....Genève est un vrai désespoir,une cause perdue.Trop triste,une vraie honte....

  • Eric Baf le 21.07.2015 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    Ah les dealers...

    Beaucoup crie au scandale, mais la baignade dans le rhone n'est pas sans risques et chaque année on repêche quelques noyés. Je pense que le Rhône tue plus que les dealer du bistrot du coin et est nettement plus dangereux.

  • R.Thierrin le 21.07.2015 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    C'est légal à Berne et à Constance..

    Mentalité typiquement romande et encore plus genevoise qui consistent à brimer la liberté saine (celle de sauter dans une rivière) plutôt que de s'attaquer aux vrais problèmes qui tuent des gens (pollution de l'air, drogue, etc.) En tous les cas, quand on voit à Berne ou à Constance (Allemagne) les jeunes sauter légalement dans l'Aar ou le Rhin, on se dit que c'est une super activité saine et émoustillante pour la jeunesse et que c'est quelque chose à encourager plutôt qu'interdire, même s'il arrive quelques accidents. Honte à Pagani!