Genève

16 avril 2018 22:29; Act: 16.04.2018 22:29 Print

Erwin Sperisen remporte un premier set

A l'ouverture de son second procès en appel, l'ex-chef de la police du Guatemala a obtenu que l'acte d'accusation soit inchangé.

storybild

Erwin Sperisen, au centre, encadré par Mes Baier et Campa. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le second procès en appel d’Erwin Sperisen, ex-chef de la police du Guatemala, a débuté lundi par un revers pour le Parquet. La Cour ne l’a pas autorisé à modifier l’acte d’accusation.

Le prévenu sera donc rejugé pour assassinats, et que pour ça. Au terme des débats, il sera assassin ou innocent, rien entre deux. Il est accusé d’avoir commandité les exécutions de dix détenus, en 2005 et 2006, dans deux prisons d’Amérique centrale. Genève l’avait condamné à vie en 2015.

Le Tribunal fédéral avait cassé ce jugement en 2017. Le Parquet a voulu ajouter aux chefs d’accusation la commission d’assassinat par omission (soit laisser les tueurs agir), pour éviter un éventuel acquittement total. En vain.

(jef)