Genève

28 août 2017 10:12; Act: 28.08.2017 11:21 Print

Etat accusé de promouvoir une pratique illégale

Dans une brochure, le Canton écrit que garer sa moto sur le trottoir est toléré. L'ATE estime que les autorités incitent à une pratique illégale.

storybild
Une faute?

Il faut laisser un passage d'au moins 1m50 pour les piétons. Si c'est le cas, parquer sa moto ou son scooter sur le trottoir est toléré à Genève, indique un guide du Département des transports récemment édité à l'attention des conducteurs de deux-roues motorisés. Ce message fait bondir l'Association transports et environnement (ATE).

Elle dénonce la promotion d'une pratique illicite. Selon elle, cette possibilité est réservée aux vélos dans l'ordonnance fédérale concernée, mais pas aux autres véhicules. «On est en train de faire la promotion d'une attitude qui est contraire à la loi et c'est éminemment problématique de la part des autorités», relève la présidente de l'ATE Genève, Lisa Mazzone, sur la RTS.

Outre le «problème de position du Conseil d'Etat et en particulier de Luc Barthassat, responsable de la mobilité», l'ATE estime que l'usage pose aussi un problème de sécurité. Elle demande le retrait de la brochure incriminée. De son côté, une spécialiste de droit, membre des Avocats de la route, relève que formaliser dans un guide une pratique tolérée risque de faire croire en définitive qu'elle est licite.

Selon le Département des transports, l'Etat est compétent pour introduire des tolérances en matière de circulation routière et de stationnement. Le conseiller d'Etat Luc Barthassat entend se montrer pragmatique, vu le nombre important de deux-roues motorisés dans le canton et l’insuffisance de places de parc pour ces engins.

(dra)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un Pragmatique le 28.08.2017 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ATE, tu as rien compris.

    Pour une fois qu'une ville fait une proposition pragmatique, il faut toujours quelqu'un pour critiquer négativement ...

  • Motard le 28.08.2017 10:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Donc

    Ben il suffit de créer 40'000 places pour les 2 roues et le problème est réglé

  • Xeno Morphe le 28.08.2017 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ben voilà...

    "...relève la présidente de l'ATE Genève Lisa Mazzone..." ATE + Lisa Mazzone, tout est dit. La verte qui aimerait que tout le monde se déplace à vélo mais qui refuse déjà d'essayer d'interdire les diesels en ville, ce qui serait un premier pas pour nos bronches. Restons pragmatique : les deux roues sont une solutions aux embouteillages, s'acharner ainsi sur eux relève de la bêtise contre-productive de la part des verts.

Les derniers commentaires

  • LineEtte le 30.08.2017 12:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    marre

    Et quand c'est marqué VÉLO sur certaine places...pourquoi on y a des scooter et de motos?? Ils sont tout puissant et en on rien à carrer des autre utilisateur et encore moins des pietons!

  • L'homme Au Chapeau Mou le 30.08.2017 06:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Restez chez vous

    Au début on nous a encouragés à prendre un deux roues à moteur pour aller en ville et puis après on nous a encouragés à prendre le vélo, le résultat actuel beaucoup de scooters et de vélos qui rendent la circulation dangereuse pour tous y compris les piétons. Chaque idée bonne au départ fini par être nettement moins bonne l'orque elle est appliquée à tous, alors la solution c'est quoi ?

  • Tibilou le 29.08.2017 21:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Solidarité

    Moi je me réjouis qu'un hiver type février 85 revienne. Plus personne ne circulait ni piétons, ni voiture privée.... Sauf une voiture de police qui a croisé un jeune couple avec 2 jeunes enfants, sur un luge "Davos" et let bagages sur une autre. C'était angle Moillebeau - Pestalozzi, le policier leur a demandé où ils allaient. Ils ont répondu "à la gare" Le policier leur a dit "embarquez avec moi, j'y vais aussi, les petits seront au chaud et on roulera "vite" ....au moins à 10 km/h " Durant ces 10 jours, Genève, tout citoyen confondu, a fait preuve d'une solidarité sans pareil.

  • Tibilou le 29.08.2017 21:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    "Leçon de choses"

    Il suffit de s'en remettre au bon sens de chacun.

  • arthuro le 29.08.2017 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    juste comparer

    question de bon sens..... Porte à porte (maison-boulot) avec les TPG 1h15 si tout va bien. En scooter moins de 20 minutes aux heures de pointe. Choisi ton camp camarade....