Ville de Genève

20 novembre 2012 23:14; Act: 21.11.2012 07:57 Print

Faute de pont, des ferries pourraient relier les rives

par Henri Della Casa - Trois ans après le refus du Conseil d’Etat, l'UDC revient à la charge. Des problèmes d'accès restent toutefois entiers.

storybild

Plus de 3000 voitures par jour embarquent sur des bateaux faisant la navette sur le lac de Zurich. (photo: Keystone)

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Des ferries transportent au quotidien des véhicules du New Jersey à Manhattan. Mais c'est surtout l'exemple du lac de Zurich qui incite le groupe UDC de la Ville de Genève à relancer son idée de traversée du lac par bacs.

«C'est une solution efficace, étant donné que la traversée moyenne de la rade ne verra pas le jour avant 2020, avance Eric Bertinat, conseiller municipal agrarien. Ce projet là peut se faire dans les cinq ans.»

En 2008, l'idée avait convaincu une majorité de députés, avant d'être démontée par le Conseil d'Etat, jugeant que les points d'accès prévus étaient trop proches du centre-ville. Malgré cela, l'UDC, comme à l'époque, envisage toujours de transborder les autos au Port-Noir et au Vengeron.

La CGN se montre ouverte

Mais ce qui était vrai hier l'est toujours aujourd'hui. De l'avis du conseiller municipal Vert Alexandre Wisard, l'accessibilité aux ferries demeure le principal obstacle. «Il serait très difficile de prévoir une entrée au Port-Noir; quant à construire un parking d'attente à ces endroits, je dis bon courage».

Lui-même pense néanmoins que l'idée mérite d'être discutée, tout en se demandant s'il y aurait vraiment une demande des pendulaires. L'UDC évoque 4000 voitures flottantes par jour. Loin des 80'000 empruntant le pont du Mont-Blanc.

La Compagnie Générale de Navigation (CGN) se dit, elle, «à disposition des autorités pour étudier un tel projet». Mais pour l'heure, priorité sera mise au renforcement des lignes passagers existantes entre la France, Lausanne et Nyon.

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleissig - durchschnittlich gehen Tag für Tag 4000 Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Gibt es eine Möglichkeit, dass mein Beitrag schneller veröffentlicht wird?»

Wer sich auf 20 Minuten Online einen Account zulegt und als eingeloggter User einen Beitrag schreibt oder auf einen Kommentar antwortet, der wird vorrangig behandelt. Hat ein eingeloggter User bereits viele Kommentare verfasst, die freigegeben wurden, so werden seine neuen Beiträge mit oberster Priorität behandelt.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in Dialekt verfasst. Damit alle deutschsprachigen Leser den Kommentar verstehen, ist Hochdeutsch bei uns Pflicht. Sofort gelöscht werden Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken. (oku)

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

20 Minuten ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@20minuten.ch
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les derniers commentaires

  • Aladin le 23.11.2012 21:48 Report dénoncer ce commentaire

    Pensée sobre

    Actuellement avec la construction du CEVA Genève est engorgé. Pourquoi ne pas avoir pensé en premier lieu à construire un pont traversant depuis le Vengeron jusqu'au Port-Noir pour les véhicules allant d'une rive à l'autre ainsi que l'aménagement d'une gare ferroviaire au Vengeron avec une voie ferrée sur ce même pont qui rejoindrait la voie de chemin de fer SNCF à la gare des Eaux-Vive sur l'autre rive allant sur Annemasse avec une connexion sur cette voie pour aller à Evian. Et là le problème est résolue au point de vue de l'engorgement que Genève subi en stress et pollution.

  • Gisèle Pidoux le 22.11.2012 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi pas?

    Je trouve l'idée de ferries très astucieuse mais, n'est ce pas un projet trop couteux pour un si petit trajet? En même temps cela désencombrerai le pont du Mont-Blanc ainsi que la ville de Genève.

  • Un Genevois urbain le 21.11.2012 10:41 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi la solution d'un pont ?

    Un pont offre une nouvelle limite à une ville et Genève en aurait bien besoin pour se développer de façon urbaine (transports publics habitations/lieux de travail temps de transports).... si on mise sur un urbanisme interurbain le trafic individuel continuera à grossir avec les résultats que l'on connait ... aux Genevois de savoir ce qu'ils veulent. (et bien d'autres avantages sont à la clé !!!)

    • Rv le 21.11.2012 11:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Gouvernement pas a jour!

      Le problème de Genève est que le gouvernement s'attaque aux automobilistes au lieu de les aider en gérant mieux le trafic (je parles des feux qui restent 5 minutes au rouge pour que des piétons invisibles puissent passer), et geneve devrait surtout se mettre à niveau et apprendre à anticiper l'accroissement de la population et donc des automobiles... Au lieu de toujours essayer sans succès d'éteindre les feux... Ou de déclarer la guerre aux automobilistes!! IL Y EN A MARRE!!!

  • Vasco le 21.11.2012 09:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ferry et temps d'attente

    Sachant que le "parking" avant l'embarquement se remplit rapidement, et que le ferry ne prend que quelques véhicules, on peut attendre 20-30 minutes avant d'embarquer! Solution: 2 types de ferry, un extra-long, un plus court. Aux heures de pointes, les 2 types tournent, mais seulement les petits tournent en journée. Seul problème: ils risquent d'être un peu "vides" au retour...

    • Byal le 21.11.2012 11:53 Report dénoncer ce commentaire

      Pont-Ferry mobile

      Oui sauf que si l'on met suffisemment de ferry bout à bout on à un pont mobile! Une solution élégante qui contourne le problème du pont. Et en plus les moteurs des ferry n'ont pas besoin de tourner, donc pas de pollution

  • Bag Dad le 21.11.2012 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    rzzzzzzzzz....reveillons les...

    Pendant ce temps la, le reste du monde se developpe rapidement....et nous, nous restons avec des infrastructures désuetes et un gouvernement minable...

    • Stau Faire le 21.11.2012 11:59 Report dénoncer ce commentaire

      Marmite

      n'oublions pas aussi que la Suisse n'a pas un territoire extensible et que le droit de chacun est respecté, ce qui n'en pas le cas dans les pays qui se développent rapidement... Quant au gouvernement... ils sont tous minables, il n'y a qu'à voir les résultats du MCG, rien de mieux que les autres sauf la grande gueule :-)

    • micwick le 21.11.2012 12:08 Report dénoncer ce commentaire

      Traversée

      Il ne faut pas oublier que Mme Leuthard a décidé que la traversée de la rade n'était pas 1 urgence !!!1 passerelle à côté du pont du Mont-Blanc à 40 millions!!!Ridicule !! Le pont des Bergues a quelles utilités ?Le pont du Mont-Blanc,1 trottoir piétons et 1 vélos,c'est pas faisable ??? Pagani-Kunzler,même panier !!!Pôvre de nous...

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch