Genève

17 mai 2018 20:02; Act: 17.05.2018 20:28 Print

Le «premier mariage homosexuel de Suisse»

par Maria Pineiro - Des membres de Solidarités ont célébré une union à l'heure de pointe entre trams, bus et pendulaires.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Jeudi soir, à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, des militants de Solidarités ont célébré le «premier mariage homosexuel de Suisse» sur la place Bel-Air.

Si tout était faux, de l’officier d’Etat civil aux mariés, en passant par les témoins, la volonté de promouvoir l’égalité des droits était, elle, bien réelle.

Les sections queer et jeunes du parti d'extrême gauche estiment que les LGTB «subissent aujourd’hui encore des violences symboliques et physiques ainsi que diverses discriminations» avec de «multiples conséquences néfastes sur leur vie».

Les militants estiment que les luttes pour les droits des LGBT ont «abouti à quelques progrès en Suisse, à l’instar du partenariat enregistré». Ils considèrent néanmoins que «notre pays est toutefois à la traîne !»

Le mouvement exige le mariage, ladoption, le droit de disposer de son corps, le consentement des personnes présentant une variation de l’anatomie sexuelle ainsi que élargissement de la norme antiraciste aux personnes LGBT.

Solidarités veut d'autres mesures:« sensibilisations obligatoires dans les écoles, lutte contre les discriminations au travail, mise en place d’un observatoire des LGBTIphobies et d’un centre d’écoute offrant conseils, soutien psychosocial et aide juridique, et remise en cause du patriarcat sous toutes ses formes».

La cérémonie s’est achevée par le traditionnel lancer de bouquet et un verre de champagne, sous quelques grains de riz et le regard intéressé et curieux des passants.