Genève

20 mars 2017 16:40; Act: 20.03.2017 17:05 Print

Feu vert du CEVA pour les piétons et les cyclistes

par David Ramseyer - Le chantier de la Voie verte, au-dessus de la liaison ferroviaire, a débuté. Un corridor naturel de 3,6 km devrait voir le jour avant la fin de l'année.

Sur ce sujet
Une faute?

Pour l'heure, c'est un désert de cailloux et de terre. D'ici neuf mois, de petites forêts et des prairies devraient redonner vie à la zone qui s'étend au-dessus de la tranchée couverte du CEVA - la liaison ferroviaire Cornavin-Annemasse (F) - entre la gare des Eaux-Vives et la frontière. Les travaux de réalisation de la Voie verte ont débuté ce lundi et devraient être achevés pour la fin de l'année. Sur 3,6 km s'étendra «une autoroute de la mobilité douce, promet le conseiller d'Etat chargé des transports, Luc Barthassat. C'est un projet génial, fantastique!»

Le chemin des écoliers

Cette «percée de la nature en ville», comme la définissent les CFF, sera réservée aux piétons et aux cyclistes. Le tronçon sera constitué tout du long de différents milieux naturels secs, forestiers, ou fluviaux en bordure de la rivière La Seymaz. Près de 600 arbres y seront replantés, afin de compenser en partie les 800 végétaux que le chantier du CEVA avait condamné.

La Voie verte, qui traverse cinq communes (Ville de Genève, Cologny, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg et Thônex) devrait aussi permettre aux 6000 élèves des 15 écoles voisines de la zone de se rendre en classe quasi à travers champ, à distance raisonnable des grandes artères et du trafic automobile.

Optimisme prudent

S'il espère que le projet se concrétisera de manière satisfaisante, pour l'instant le conseiller administratif de Chêne-Bougeries Jean-Michel Karr entend rester prudent. L'élu des Verts attend de voir si la durabilité et la qualité promises des composants écologiques seront au rendez-vous. «Ça a du sens sur le papier et il y a du potentiel, note le magistrat. Mais j'aimerais voir comment tout cela va se mettre en place.» Et lorsqu'on lui demande si cette Voie verte va transformer sa commune, il répond qu'il n'en sait rien: «Il faudra voir si les gens s'approprient les lieux».

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Genevois le 20.03.2017 16:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    CEVA plus...

    Vachement crédible Barthassat avec la pelle, il ne lui manque que la canette de bière. mais il est prévoyant , il a mis un canotier sur la tronche...

  • Pat le 20.03.2017 17:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel gâchis

    Des frontaliers à pieds? Je suis pas certain que cela va fonctionner!

  • Blablabart le 20.03.2017 18:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et le reste ?

    Le jardinier du jour est très bien, mais pourrait-il aussi demander aux autres services de son dicastère de bien vouloir régler les factures des réparations des dommages aux habitations lors des travaux ?

Les derniers commentaires

  • S.W le 21.03.2017 10:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est politiquement incorect

    C'est pathétique le Barth avec ça pelle. "Hey les gars regardez je creuse!" C'est une image complétement dépassée et déplacée. Il devrait plutôt mettre en avant ceux qui ont vraiment bosser. Vouloir prendre l'image de l'autre c'est pathétique.

  • el progresso le 21.03.2017 09:04 Report dénoncer ce commentaire

    genève du 19ème

    tout ce foin pour nous dire après que l'on peut traverser la ville avec des téléphériques

  • Virgule le 21.03.2017 07:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme tjs une Genevoiserie ...

    C'est très bien, les piétons et cyclistes utiliseront rapidement la ligne du CEVA. Par contre, les voyageurs devront patientés car sur l'ensemble de la ligne Bachet/Eaux-Vives les recours pleuvent car comme d'habitude, à Genève, pour faire passer le coût du projet ils ont mis les mesurent de protections minimum sur une norme la plus défavorable et ils viennent de constater après les mesurent sur site qu'ils sont hors des prévisions ... Pourquoi n'avoir pas fait comme à Zurich, normes plus favorable, protection maximal = pas d'oppositions !

  • S.W le 21.03.2017 02:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    MDR...

    Mdr... combiens de temps ça va tenir sans déprédations?

  • Emmanuelle Raths le 20.03.2017 23:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et les PMR ?

    J'espère qu'ils ont pensé aux personnes à mobilité réduite...