France/Suisse

27 décembre 2017 20:29; Act: 27.12.2017 20:29 Print

Genève renonce à fermer ses petites douanes

par Julien Culet - Un accord a été trouvé pour diminuer le trafic plutôt que de prolonger la fermeture nocturne de certaines douanes genevoises.

storybild

Les douanes sont généralement fermées par des barrières. (Photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

L’annonce, en septembre 2016, de fermer quatre petits postes-­frontières jusqu’à 8h30, au lieu de 6h aujourd’hui, avait fait des vagues parmi les communes de France voisine. Celles-ci ont trouvé un accord avec le Canton de Genève afin que les douanes concernées restent ouvertes. Une lettre d’intention adoptée il y a dix jours prévoit que le trafic doit diminuer de 10% d’ici le début de 2019 et de 20% d’ici la fin de la même année, rapporte «Le Dauphiné libéré».

«C’est la première fois que nous mettons en place un plan pour trouver une alternative à la voiture», se félicite Antoine Vielliard, maire de Saint-Julien (F), aux portes de Genève. La construction d’un parking-­relais du côté français, la création d’une ligne de bus transfrontalière entre Viry (F) et Bernex (GE) et la promotion du covoiturage doivent permettre d’atteindre les objectifs. S’ils ne le sont pas, des mesures seront prises. Les quatre postes-­frontières seraient alors fermés partiellement entre 6 h et 8 h 30, restant ouverts aux seuls bus, deux-roues et covoitureurs. «La police sera là pour contrôler», prévient le maire de la cité frontalière.

Contacté, le Département genevois des transports, qui a participé aux discussions avec son ministre Luc Barthassat, n’a pas souhaité commenter. «La lettre est en cours de validation par les différents acteurs», indique son porte-parole.