Université

16 janvier 2017 18:43; Act: 16.01.2017 18:58 Print

Genevois et Chinois feront leurs études ensemble

par David Ramseyer - Les Universités de Genève et de Tsinghua à Pékin proposeront dès l'automne un master commun en matière de développement durable.

storybild

L'ambassadeur de la République populaire de Chine en Suisse, Geng Wenbing, sert la main du recteur de l'Unige Yves Flückiger. (Photo: Confédération suisse)

Sur ce sujet
Une faute?

La première volée, dès la rentrée de septembre 2017, comptera une trentaine d’étudiants. A terme, ils devraient être le double. Dans le cadre de la visite officielle du président chinois Xi Jinping en Suisse, l’Université de Genève (Unige) et de Tsinghua à Pékin, considérée comme la meilleure alma mater de Chine, ont signé ce lundi à Berne un accord de collaboration. Les deux institutions proposeront dans quelques mois un master commun dans le domaine du développement durable.

Les participants travailleront tant sur la lutte contre la pauvreté que sur les questions d'égalité des sexes ou sur des programmes de santé. Des thématiques que l'on retrouve parmi les 17 objectifs fixés en 2015 par les Nations unies en matière de développement durable.

Objectif: faire du concret

Il ne s'agira pas seulement de cours théoriques. Les participants au futur master seront appelés à mettre en place des «projets concrets pour des organisations non gouvernementales comme la Croix-Rouge par exemple», souligne le professeur François Grey, responsable du programme. Des mentors provenant notamment d'ONG et d’organisations onusiennes suivront les équipes d'étudiants. Les dossiers les plus prometteurs seront soutenus financièrement par l'Unige, une fondation genevoise et des privés afin de faciliter la création de start-up.

Durant leur cursus de deux ans, les bénéficiaires de cette première collaboration entre une alma mater suisse et une chinoise étudieront dans chacun des deux pays.