Genève

10 juillet 2018 08:59; Act: 10.07.2018 17:33 Print

L'aéroport fustige une grève «disproportionnée»

par Maria Pineiro - La grève, si elle a lieu, pourrait provoquer des perturbations dans les aéroports helvétiques et dans le ciel européen.

storybild

Les contrôleurs aériens suisse membres de Skycontrol entreront en grève le 23 juillet si la direction de Skyguide refuse la négociation. (Photo: Keystone/Christian Beutler)

Une faute?

Le préavis de grève annoncé «par un syndicat représentant une minorité du personnel de Skyguide» est jugé «comme totalement disproportionné »par Genève Aéroport. Dans un communiqué, Cointrin déplore mardi l'annonce d'un arrêt de travail pour le 23 juillet et regrette la rupture des négociations entre partenaires sociaux.

Les dirigeants de Skyguide ont relevé le fait que 61% des employés syndiqués ont accepté la nouvelle Convention collective. Seul Skycontrol l'a refusée. Le directeur de l'entreprise, Alex Bristol, a estimé qu'une grève serait «injustifiée et irresponsable. Les actions individuelles de quelques militants nuiraient aux intérêts de la population et de l'économie.» Il a également relevé qu'un arrêt de travail, s'il devait avoir lieu ne réunirait pas la majorité des contrôleurs de Skyguide. enfin, Alex Brisol a affirmé que la nouvelle CCT renforce «les très bonnes conditions d'emploi des contrôleurs aériens».

Grève allant crescendo

«On adore notre métier, nous sommes des passionnés», affirme Maximilien Turrettini, président de Skycontrol, syndicat des contrôleurs aériens de Skyguide. Pourtant, mardi matin, les aiguilleurs du ciel ont déposé un préavis de grève reconductible dès le 23 juillet. Ils prévoient un arrêt de travail entre 6h et 10h le premier jour, le lendemain 4 heures supplémentaires sont prévues entre 20h30 et minuit et demi.

Enfin, si les revendications des employés ne sont pas entendues, les contrôleurs aériens entameront une grève totale dès le mercredi 25 juillet. Des perturbations sont à prévoir à Genève, Sion, Berne, Lugano, Granges et Emmen. Celui de Zurich n'est pas concerné par ce mouvement, les contrôleurs aériens y ont accepté la proposition de la direction de Skyguide.

Minimiser l'impact sur les vacanciers

«Nous avons choisi de commencer notre mouvement un lundi afin de réduire l'impact sur les départs en vacances du week-end et de laisser à notre employeur la possibilité d'ouvrir des discussions», poursuit Maximilien Turrettini. Le choix de la date correspond à la fin de la procédure demandée par les employés auprès de la Chambre des relations collectives de travail (CRCT).

Les aiguilleurs demandent 125 jours annuels de repos par année, contre 119 ou 122 à l'heure actuelle, ainsi que 1,8% d'augmentation annuelle depuis 2017 pendant 3 ans. «Entre 2016 et 2017, le nombre de vols a crû de 7% à Genève, nos conditions de travail se sont détériorées, car les effectifs n'ont pas suivi», estime-t-il.

Deux ans de vaines discussions

Le syndicat indique négocier avec l'entreprise sans succès depuis deux ans, soit depuis l'échéance de la dernière convention collective de travail (CCT) fin 2016. «La direction est arrivée avec une enveloppe financière fixe. Tant le montant, près de cinq fois moins que ce que nous demandions, que la méthode, un montant non négociable, nous ont choqués», explique le président.

La proposition de convention collective faite par les dirigeants de Skyguide a été refusée par 77,2% des membres du syndicat lundi. Elle est qualifiée de «pseudo-CCT» par Skycontrol. Maximilien Turrettini dénonce l'obsession des coûts dans une société qui se porte bien financièrement. «Les compagnies aériennes mettent une pression énorme afin de maintenir des billets à 30 fr.», analyse-t-il.

Les contrôleurs aériens espèrent que ce préavis, «un signal clair», permettra d'entamer des discussions avec la direction afin d'éviter la grève.


Les commentaires les plus populaires

  • insupportable le 10.07.2018 09:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    méprisable

    bienvenue en France...

  • Robert Haro le 10.07.2018 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour ne rien changer

    Il est intéressant de constater que les grévistes, même si leurs revendications sont justifiées, manque dimagination. La grève, sorte de maladie venue de France, touchera toujours ceux qui nont rien demandé (les passagers ce coup ci) et jamais les fautifs!! Merci les grévistes de pourrir les vacances de ceux qui ont trimé toute lannée pour une semaine de vacances!!!!

  • martin graf le 10.07.2018 09:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    du repos à sion?

    sion? y a trois avions par semaine!

Les derniers commentaires

  • Le Suisse le 12.07.2018 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux qu'on laisse faire

    Merci les frontaliers français qui ce croient chez eux !! Embaucher suisse ici il n'y aura pas de problème de grève les amis...!!

    • Mr. Bean le 12.07.2018 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Suisse

      Embaucher suisse, une douce utopie dans le milieu du contrôle aérien. Le taux de réussite des aspirants contrôleurs helvétiques et particulièrement des romands est tellement faible quil est désormais impossible de faire sans les contrôleurs étrangers. Ce phénomène est quasiment mondial. Il manque des contrôleurs aériens dans tout les centres de contrôle. Et grâce à la direction de Skyguide et de son idée géniale darrêter la formation de contrôleurs pendant quelques années (pour faire des économies), le phénomène de manque est accentuée, doù le recrutement des contrôleurs étrangers. CQFD...

    • Mort De Rire le 17.07.2018 03:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Le Suisse

      Oui bien sûr les suisses sont mieux... arrête un peu ! Ouvre les yeux

  • Eric Martin le 12.07.2018 09:02 Report dénoncer ce commentaire

    Engager local

    La politique d'engager du local éviterais que le personnel infiltré dans les entreprises à Genève n'adopte ce type d'actions inutiles et pénalisantes envers les usagers.

  • Roger le 11.07.2018 11:51 Report dénoncer ce commentaire

    Assurance annulation

    Il ne reste plus qu'à être créatif pour faire marcher l'assurance annulation (pour ceux qui ont payé l'option). Pour moi, ça a marché, dur dur mais 100% de remboursement (hôtel et vols). Cette année ça sera départ en voiture, dommage mais mieux que rien.

  • Bernard Haab le 11.07.2018 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    OEIL DE LYNX

    Ne pas oublier que leur job n'est pas garanti à vie,mais dépend d'une attestation médicale annuelle.

    • Captain le 14.07.2018 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bernard Haab

      Et quel est le rapport? Tu ne dois pas être médecin pour écrire des âneries pareils toi...

  • Lehcim Trebor le 11.07.2018 10:56 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'à quand croyez vous pouvoir voler?

    Arrêtez carrément de travailler comme çà vous ramenerez au vert le bilan écologique catastrophique dû au tourisme longue distance. Quant aux voyages d'affaire internet devrait suffire. Allez voir tous les avions en vol sur /et vous comprendrez... laissons cela aux oiseaux!