Genève

02 mai 2015 06:22; Act: 02.05.2015 13:31 Print

L'alerte aux inondations a été déclenchée à Genève

par David Ramseyer - L'Arve est en crue, son débit est le plus fort jamais observé depuis 1935. Des quais et des ponts ont été fermés, des sous-sols sont inondés et les berges sont dangereuses pour les promeneurs.

Voir le diaporama en grand »
04.05.2015 La crue de l'Arve, à Genève. Après s'être mis à baisser dimanche soir, le débit de la rivière est remonté dès 3h dans la nuit, pour atteindre 735 m3 par seconde en fin de matinée. Cette tendance devrait se poursuivre dans la journée de lundi. 02.05 Samedi après-midi, à 15h15, le débit de l'Arve était redescendu à 735 m3 contre 77 en temps normal. La décrue entamée à midi se poursuit. Toutefois, des inquiétudes subsistent, notamment en vue de nouvelles précipitations annoncées pour la nuit. Les pompiers ont placé des planches sur les barrières bordant l'Arve pour contenir un éventuel débordement de la rivière. «Il s'agit du débit le plus important jamais enregistré depuis 1935, date de la mise en place de la centrale de mesure sur l'Arve», a expliqué aux médias François Pasquini, directeur du Service de l'écologie et de l'eau du canton de Genève. La majorité des ponts au-dessus de l'Arve, dont le pont Hans-Wilsdorf, ici à l'image, restaient fermés samedi après-midi. La passerelle de Conches. 02.05 L'Arve est en crue samedi matin. Jamais son débit n'avait été aussi important depuis 1935. L'Arve a noyé des arbres près du pont de Saint-Georges, à la Jonction. Le pont de Saint-Georges à la Jonction. Au quai Ernest-Ansermet, l'Arve a passé au-dessus des promenades le long des rives. Depuis le quai Ernest-Ansermet, le niveau d'eau et le débit, plus de dix fois supérieur à la normale, sont impressionnants. Les pompiers sont à pied d'oeuvre depuis vendredi soir. Des sacs de sable ont été posés devant le siège de la RTS pour prévenir toute inondation. Les promenades le long de l'Arve sont noyées. Le pont Hans-Wilsdorf était fermé ce samedi matin en raison des restrictions imposées le long des berges de l'Arve.

Une faute?

«De mémoire de commandant, je n'ai jamais vu ça!», s'est exclamé tôt ce samedi Nicolas Schumacher, le chef du Service d'Incendie et de Secours (SIS). Depuis vendredi soir, pompiers, polices cantonales et municipales sont en alerte. Le niveau de l'Arve a grimpé de manière vertigineuse, en raisons des fortes pluies qui sont tombées en Haute-Savoie et plus précisément dans la Vallée de l'Arve. «Depuis 4h20 ce samedi matin, on a dépassé le niveau de la crue centennale, explique François Pasquini, directeur du Service cantonal de l'écologie de l'eau. Jamais depuis 1935 nous n'avons mesuré pareil débit dans la rivière: il est dix fois plus important que la moyenne.» Soit 899m3/seconde, alors qu'il était de 77m3/seconde ces derniers jours.

Plusieurs ponts fermés

Le Quai Ernest-Ansermet, au pied du siège de la RTS - où des barrages de sacs de sable ont été posés - est fermé ainsi que les ponts Hans-Wilsdorf, des Acacias et de la Fontenette tout comme la passerelle de La Bâtie. Ces ouvrages sont étroitement contrôlés par une équipe d'ingénieurs. Un restaurant au pont de Sierne a été évacué vendredi soir. Le lieu culturel de La Parfumerie, à la Jonction, a également été fermé dans la nuit. Les sous-sols du centre sportif des Vernets ainsi qu'une dizaine de caves sont inondés. L’ampleur des dégâts est pour l'instant difficile à mesurer, selon le SIS. Il n'y a pas eu de victime.

«Il est extrêmement dangereux de se promener le long de l'Arve! Les risques sont grands de tomber dans la rivière et le courant est fort, précise le commandant Schumacher. Des glissements de terrains peuvent survenir et des arbres pourraient tomber.»

La situation est sous contrôle, indique le SIS, mais évaluée de minutes en minutes. La pluie devrait faiblir ce samedi mais pourrait bien recommencer à tomber fortement la nuit prochaine. Le week-end sera donc sous haute surveillance des sapeurs et de la police.

(dra)