Genève

08 mai 2018 13:52; Act: 08.05.2018 14:20 Print

La justice acquitte un manifestant anti-TISA

La police avait amendé un militant suspecté d'avoir allumé un fumigène. La Cour a estimé que les faits reprochés n'étaient pas établis.

storybild

La manifestation contre les accords internationaux TISA s'était déroulée en décembre 2016, notamment sur le pont du Mont-Blanc. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La justice a acquitté le 27 avril un militant genevois de 22 ans. Il était suspecté d'avoir défilé masqué et d'avoir allumé un fumigène lors d'une manifestation anti-TISA (accord sur le commerce des services actuellement négocié par 50 pays membres de l'Organisation mondiale du commerce, ndrl)organisée en décembre 2016 à Genève. Ainsi que le rapporte «Le Courrier», la police lui avait infligé une amende de 2200 francs, à laquelle s'ajoutaient des émoluments de 150 francs. L'avocat du prévenu estimait que le dossier ne tenait pas la route. Le procès-verbal de la police indiquait un délit commis à midi et demi, alors que la manifestation avait débuté à 14 heures. Et les photos censées identifier le jeune homme étaient de mauvaise qualité. Le Tribunal de police l'a donc acquitté, jugeant que les faits qui lui étaient reprochés n'étaient pas établis.

(jef)