Genève

07 janvier 2015 18:52; Act: 08.01.2015 07:29 Print

La matu bilingue au collège de Candolle, c’est fini

par Marine Guillain - Les étudiants devront aller à Calvin ou à De Staël s'ils désirent suivre leur cursus en mention bilingue allemand. L'ouverture de deux filières bilingues anglais est repoussée, pour des raisons d'économies.

Une faute?

Première conséquence des coupes budgétaires pour 2015: la filière mention bilingue allemand fermera au collège de Candolle dès la rentrée. Les étudiants déjà lancés dans le cursus pourront le terminer. Les autres devront se rabattre sur les collèges Calvin ou de Staël. «La petite taille de Candolle engendre des coûts trop importants pour le maintien d’une telle offre dans ses murs», a indiqué lundi dans une lettre Anne Emery-Torracinta. La conseillère d’Etat chargée du département de l’instruction publique (DIP) précise que les maîtres qui enseignent actuellement en filière bilingue à Candolle pourront être transférés à Calvin ou de Staël.

En plus de cette suppression, l’ouverture des filières mention bilingue anglais, prévue pour la rentrée aux collèges Claparède et Sismondi, est repoussée. «En période de restrictions budgétaires, alors que nous manquons de postes pour l'ensemble du secondaire, il n'est pas possible d'élargir encore le nombre de lieux pour la maturité bilingue», explique Teresa Skibinska, attachée de presse du DIP. Cela risquerait de multiplier les petits effectifs et donc d'augmenter les coûts par collège. «On doit se résigner, mais c'est une déception, réagit une enseignante de Sismondi. C'était un projet à long terme, qui ouvrait de nouvelles perspectives.» Au total, le DIP doit économiser entre 3,5 et 4 millions de francs.

La maturité bilingue allemand a été mise en place au collège de Candolle en 2003-2004. Entre 130 et 150 étudiants répartis sur les quatre années suivent cette filière, et une dizaine de professeurs y enseignent. Cette formation est très prisée, note le DIP.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chris le 08.01.2015 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aberrant

    A la place de couper les budgets dans l'instruction, coupons ceux dans les politiques ( diminution de moitié des politiciens )!!! Honte à cette caste de nanti!!!!

  • Stefano Gatto le 08.01.2015 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca n'a pas bcp changé depuis 40 ans

    Je suis juste surpris, vu le nombre de polyglottes que compte le canton, et surtout dans le monde académique, qu'on ait tant de peine à trouver des profs de chimie, physique, maths, ou histoire, qui parlent allemand ou anglais! Je suis aussi tres surpris qu'on n'offre pas à des jeunes profs d'Allemagne ou d'Angleterre (ou de Suisse allemanique) un poste dans l'enseignement genevois, ce qui serait pourtant tres attractif, vu le niveau salarial (le plus haut du monde, pas moins que ça!). Finalement je retrouve dans cet article toujours la même retenue qu'il y a 30 ans pour enseigner les langues.

  • muller le 08.01.2015 07:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    menteur, menteur et menteur

    Excuse politique et non économique...

Les derniers commentaires

  • Thomas Y. le 08.01.2015 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas encore?!

    Ce qui me choque c'est que les matu bilingues anglais ne soient toujours pas mises en place... Vu le temps que ça prend, ils devraient lancer la procédure pour une matu en mandarin dès maintenant, comme ça dans 50 ans nous serons enfin dans l'air de notre temps!

  • Tiadio le 08.01.2015 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui mais...

    nan mais attend, le canton veut faire des economies, engager des profd billingue et compétent serait une perte d'argent

  • Chris le 08.01.2015 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aberrant

    A la place de couper les budgets dans l'instruction, coupons ceux dans les politiques ( diminution de moitié des politiciens )!!! Honte à cette caste de nanti!!!!

  • Stefano Gatto le 08.01.2015 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca n'a pas bcp changé depuis 40 ans

    Je suis juste surpris, vu le nombre de polyglottes que compte le canton, et surtout dans le monde académique, qu'on ait tant de peine à trouver des profs de chimie, physique, maths, ou histoire, qui parlent allemand ou anglais! Je suis aussi tres surpris qu'on n'offre pas à des jeunes profs d'Allemagne ou d'Angleterre (ou de Suisse allemanique) un poste dans l'enseignement genevois, ce qui serait pourtant tres attractif, vu le niveau salarial (le plus haut du monde, pas moins que ça!). Finalement je retrouve dans cet article toujours la même retenue qu'il y a 30 ans pour enseigner les langues.

    • La Bricotte du Bredot le 08.01.2015 10:12 Report dénoncer ce commentaire

      Démotivation

      Mon cousin parlant 4 langues et deux dialectes Grisons et Tessinois n'a eu que des tracasseries pour installer son cabinet en région lémanique, dégouté et excédé il a émigré en Australie, cinq maison a choix dont les 3 premiers mois payés, il a trouvé le paradis, climat , mode de vie et surtout libéré du stress et des avanies de toutes sortes, ce pays devient invivable tellement on emmerde les gens !

  • Un romand qui parle allemand le 08.01.2015 07:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nawak

    C'est n'importe quoi, on privilégie l'anglais, alors que dans la vie, l'allemand est bien plus utile dans énormément de branches en Suisse.

    • Ano le 08.01.2015 10:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      le bon sens !

      "La vie" ne se résume pas à la Suisse. L'anglais est une langue mondiale c'est une évidence de la privilégier.

    • un etudiant qui galère à cause de la hau le 08.01.2015 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      le collège c'est pad beau

      On veut envoyer les etudiants hors de suisse ou même les demotiver du collège