Aménagement

31 octobre 2011 07:00; Act: 31.10.2011 11:20 Print

Le PAV n'a plus de pilote

Nommée en juillet 2010, la directrice du projet Praille-Acacias-Vernets (PAV), Pascale Lorenz, est «out» depuis plus d’un mois.

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Quand est-ce que le mégaprojet architectural Praille-Acacias-Vernets (PAV) verra le jour? Sa directrice, l’architecte Pascale Lorenz, engagée il y a à peine un an par le Conseil d’Etat genevois pour mener à bien ce dossier phare du gouvernement, n’est déjà plus aux commandes. Selon nos informations, elle serait en congé maladie et envisagerait de donner sa démission.

Après Benoît Genecand et Sylvie Bietenhader, le PAV aurait ainsi déjà usé son troisième directeur depuis 2008. Alors même qu’aucun coup de pioche n’a encore été donné.

Une situation qui n’enchante guère Rémy Pagani. «Pour un tel projet, les changements de pilote ne sont jamais bons, relève le conseiller administratif responsable des constructions en Ville de Genève. Parti comme c’est parti, je vois mal comment l’on pourra tenir les délais.» Un député de la commission de l’aménagement qualifie la situation «d’inquiétante».

L’absence de la directrice ne semble toutefois pas alarmer outre mesure Mark Muller, conseiller d’Etat chef du Département des constructions cantonales (DCTI). «A ma connaissance, Pascale Lorenz n’a pas démissionné», précise-t-il d’emblée. Mais le patron du DCTI ajoute que «la bonne nouvelle est l’engagement d’une directrice pour l’Office de l’urbanisme et d’un architecte cantonal qui permettront d’assurer la continuité».

Le PAV, avec quelque 20'000 logements prévus, est l’un des plus grands programmes de transformation urbaine en Europe. Il vient d’être modélisé en 3D.

(dti)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch