Genève

21 avril 2017 08:55; Act: 21.04.2017 10:13 Print

Le malaise grandit au skatepark de Plainpalais

Vente de drogue, violence et vols en hausse minent les infrastructures de skate au centre-ville. Des usagers réclament l'intervention des pouvoirs publics.

storybild

(Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

La pétition en ligne de l'association genevoise OG Skate a déjà recueilli près de 500 signatures. Elle dénonce les violences, le trafic de stupéfiants et les vols qui augmentent au skatepark de Plainpalais. Les auteurs du texte adressé à la Ville de Genève entendent ainsi attirer l'attention des autorités sur ces problèmes et leur demandent de mettre en place des solutions, indique la «Tribune de Genève».

L'association à l'origine de la pétition déplore l'absence de délimitation et d'entrée définie au skatepark, inauguré en 2012. Des utilisateurs et les professionnels engagés sur le terrain souhaitent notamment l'installation de barrières et d'une entrée, pour réserver les lieux aux usagers. Une solution que rejette Rémy Pagani. Le conseiller administratif en charge de l’aménagement rappelle dans le quotidien genevois que «l’idée de départ était d’aménager un lieu ouvert pour tout le monde».

La Ville affirme que des actions sont en cours. Elle prévoit d'engager un assistant socio-éducatif. Des tables et des bancs pourraient être supprimés. Les polices cantonales et municipales ont été prévenues de la situation

(dra)