Genève

21 avril 2017 11:52; Act: 21.04.2017 12:31 Print

Le nombre d'arrêts TPG pourrait diminuer

L'Etat étudie la possible suppression de plusieurs stations des transports publics. Objectif: améliorer la vitesse commerciale des TPG.

storybild

(Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Une faute?

Le nombre d'arrêts, notamment du tram 12, pourrait être réduit en certains endroits du canton. Notamment là où ils sont aujourd'hui très rapprochés. L'Etat envisage aussi de transformer des stations fixes en arrêts à la demande. Ces mesures visent à augmenter la vitesse moyenne des Transports publics genevois (TPG), souligne la «Tribune de Genève».

La loi actuelle précise que la vitesse commerciale des lignes les plus importantes du réseau devrait être d'au moins 18 km/h. Un minimum loin d'être atteint. En Suisse, Genève est un cancre en la matière, selon plusieurs rapports. La suppression de quelques arrêts pourraient ainsi améliorer les progression des véhicules TPG, en particulier dans les zones urbaines.

La mesure générerait aussi des économies. Abolir des stations ferait gagner plusieurs minutes sur le parcours, ce qui permettrait de retirer un convoi de la boucle tout en maintenant la cadence. Avec un tram en moins, par exemple, les TPG pourrait épargner un million de francs par an.


(dra)