Genève

20 mars 2018 17:35; Act: 20.03.2018 20:11 Print

Les Eglises s'inquiètent du projet de loi sur la laïcité

Les Eglises chrétiennes de Genève ne sont pas satisfaites de la dernière version du projet de loi sur la laïcité de l'Etat qui doit être débattu au Grand Conseil genevois prochainement.

storybild

Photo d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans une lettre adressée aux parlementaires, Jean Lanoy, curé de l'Eglise catholique chrétienne, Pascal Desthieux, vicaire épiscopal de l'Eglise catholique romaine et Emmanuel Fuchs, président de l'Eglise protestante de Genève, rappellent que leurs organisations «rendent des services précieux à la société et à l'Etat». Elles regrettent que le texte de loi perçoive le fait religieux comme une menace plutôt que comme un apport.

Les Eglises offrent notamment un accompagnement spirituel et social aux plus fragiles, et ce «quelle que soit leur croyance». Elles sont aux côtés des malades, des personnes endeuillées, des personnes âgées ainsi qu'auprès des détenus grâce aux aumôniers, qui effectuent chaque année plus de 5000 visites en prison.

Un patrimoine qui coûte

Les Eglises mènent également un travail auprès des requérants d'asile, soulignent leurs représentants. Elles entretiennent en outre à leurs frais l'ensemble du patrimoine chrétien de Genève, «ce qui représente plusieurs millions de francs chaque année». La facture annuelle pour la seule cathédrale se monte à 1,5 million.

Les Eglises aimeraient que les députés tiennent compte des services qu'elles rendent à la collectivité dans la loi. Elles militent pour que l'Etat continue de percevoir en leur nom et contre rémunération la contribution ecclésiastique volontaire. Un élément qui ne figure pas dans la dernière mouture du projet soumis aux députés.

Selon les Eglises chrétiennes, l'adoption tel quel du projet de loi par le Parlement reviendrait «à péjorer davantage leur situation à Genève».

(nxp/ats)