Vessy (GE)

19 mai 2016 15:52; Act: 19.05.2016 17:03 Print

Les échecs unissent dans la joie un millier d'enfants

Une soixantaine d'écoles ont participé à un tournoi géant. Les échecs sont enseignés dans plusieurs établissements primaires depuis l'an passé.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

«Ce jeu, c’est une merveille!» Deborah, 7 ans, a de plus gagné sa partie: elle a donc de quoi rayonner. Face à elle, Selihom - un an de plus au compteur - n'a pas l'air trop déçue et reste positive: «Jouer aux échecs, ça m'a permis de me faire de nouveaux amis».

Ce jeudi au centre sportif du Bout-du-Monde, 1072 enfants de 7 à 9 ans, provenant d'une soixantaine d'écoles, ont participé à deuxième tournoi interscolaire «Tous aux échecs». Septuple champion du monde, le Russe et résident genevois Vladimir Kramnik était également de la partie: il a affronté simultanément une quinzaines d'élèves tirés au sort.

La Fondation Neva, qui cherche à valoriser la culture et le patrimoine russe en Suisse, est à l'origine de l’événement. Depuis l'année passée, appuyée par le Département de l'instruction publique, elle donne des cours d'échecs dans des écoles primaires genevoises. «C'est un jeu qui contribue au développement des enfants, souligne Delphine Duchosal, directrice de la fondation. Il les aide à appréhender les mathématiques ou la géométrie, par exemple. Il exerce aussi la mémoire.»

Les échecs ont en tous cas mis d'accord Deborah et Selihom, qui disent «bien aimer gagner les parties»: «C'est un jeu cool!»

(dra)