Genève

08 novembre 2017 11:35; Act: 08.11.2017 11:45 Print

Les négociations sur le Grand Théâtre suspendues

Le Canton attend des avancées «significatives» de la Ville sur le transfert de l'institution. Mais la «complexité» du dossier ne les permet pas.

Sur ce sujet
Une faute?

Les négociations entre le canton et la Ville de Genève sur le transfert du Grand Théâtre, dans le cadre de la loi sur la répartition des tâches, sont suspendues. L'Etat attend des avancées «significatives» de la Ville, alors que cette dernière explique cet échec par la «complexité» du dossier.

Le canton a écrit vendredi au Conseil administratif de la Ville de Genève pour l'informer qu'il «renonce à mettre un pied dans le grand Théâtre», indique le président du Conseil d'Etat François Longchamp dans un entretien à la «Tribune de Genève» publié mercredi. Or la loi sur la répartition des tâches prévoit une présentation du projet avant la fin de l'année.

Le canton a transmis un avant-projet au Conseil administratif en juin. Selon M. Longchamp, la rupture des négociations est due à l'inexistence des comptes du dernier exercice de la maison lyrique, à l'absence de présentation du projet de nouvelle gouvernance du Grand Théâtre par l'exécutif de la Ville à son parlement et au retard pris par le chantier de rénovation du bâtiment principal.

En outre, la Ville doit, selon M. Longchamp, abolir le double statut du personnel de l'institution qui est soit régi par la fondation, soit dépend du statut de fonctionnaire municipal. «La mise au point d'un statut unique relève d'un devoir préalable et municipal», souligne le magistrat, qui impute l'échec des négociations à la Ville «qui est incapable de définir une ligne et de s'y tenir.»

Une contre-proposition

Egalement interrogé par la «Tribune de Genève», le conseiller administratif chargé de la Culture Sami Kanaan indique avoir transmis une contre-proposition à l'avant-projet, prolongeant le délai de deux ans. Selon lui, l'avant-projet du canton «prévoyait le transfert total de l'institution. C'était inacceptable pour la Ville et cela aurait provoqué un incendie social majeur!»

Et d'ajouter que le statut du personnel «est forcément lié au passage au canton.» Début octobre, le personnel avait d'ailleurs manifesté contre le projet de nouvelle gouvernance. M. Kanaan estime que «le canton polémique pour cacher le fait qu'il n'a pas pris la mesure de l'importance et de la complexité de ce dossier.»

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • pierre Alain le 08.11.2017 14:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    scandaleux

    Et apres il demande des audit hyper strict sur la provenance des fond pour la nouvelle patinoire. Payé 100%avec des fond privé, alors que la... C est notre argent qui est dilapider, un pur scandale l argent que l on met dans cet établissement. Qui est tres mal geré !!!

  • Godzila65 le 08.11.2017 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Transparence pour commencer

    Est ce qu'avant de lâcher 40mio d'argent publique (au bas mot, avec les aides "secondaires" on est plus proche de 100mio) il serait possible d'avoir des comptes transparents et audités ? Et est ce que le statut d'employé municipal est vraiment si inférieur à ceux du gd théâtre ? Que diable propose t-on à ceux ci ? La retraite après 20 ans de service ?

  • Sylvie le 08.11.2017 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Ville irresponsable

    Ce qui me choque depuis des années de la part de la Ville cest son manque de professionnalisme et ses dépenses en oubliant doù vient largent donc à qui il appartient. Ce nest pas parce quon a un budget payé par le labeur des citoyens quon peut se permettre de le dépenser sans justificatifs et nimporte comment. Combien dentités faussement associatives ont reçu des années et encore maintenant des subsides sans rendre de comptes ni de preuves dactivités et dépenses? Nos édiles municipaux savent-ils lire les comptes? Alors pourquoi ne pas les exiger et les éplucher avant doctroyer ?? !!

Les derniers commentaires

  • Citoyen le 08.11.2017 23:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Reduire les impots communaux

    Cela fait au moins 50 ans que le Canton de Geneve doit desenchevêtrer les compétences et revoir la répartition des tâches entre le canton et les communes. C'est particulierement vrai entre le Canton et la Ville de Geneve, afin d'eviter les doublons et les dépenses publiques inutiles. Geneve est un canton ville. Sans aller comme Bale-Ville jusqu'à supprimer les communes, il faudrait reduire le nombre de communes et diminuer drastiquement les impôts communaux. Cela inciterait les communes à se concentrer sur leurs taches regaliennes necessaires et de proximite.

  • Ml le 08.11.2017 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    M. Longchamp est un menteur

    Menteur menteur

  • Walkyrie le 08.11.2017 18:15 Report dénoncer ce commentaire

    Petit joueur..

    Lorsque que le canton joue au théâtre .. non le personnel ne travaillera pas les weekend et jours fériés sans compensations .. en effet, certains acquis, durement gagné ne sont pas négociables ..

    • Godzila65 le 08.11.2017 19:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Walkyrie

      A trop tirer sur la corde...

    • Stef le 09.11.2017 15:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Walkyrie

      Mais cest évident que le personnel ne va pas revoir à la baisse ses rémunérations, sachez une chose quand les horaires de travaille change sans arrêt, et quils peuvent péniblement prévoir à 15 jours leurs disponibilités, même la police, les pompiers, les ambulanciers, le personnels médical connaissent leurs horaires des mois à lavance, sauf contre temps, le spectacle vivant lui cest un peu la vie de saltimbanque, remplis dincertitudes. Si les politiques veulent casser notre Opéra ils sont sur la bonne voie, la qualité a un prix quils se le disent. La culture cest pas de la politique.

  • Sylvie le 08.11.2017 17:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La Ville irresponsable

    Ce qui me choque depuis des années de la part de la Ville cest son manque de professionnalisme et ses dépenses en oubliant doù vient largent donc à qui il appartient. Ce nest pas parce quon a un budget payé par le labeur des citoyens quon peut se permettre de le dépenser sans justificatifs et nimporte comment. Combien dentités faussement associatives ont reçu des années et encore maintenant des subsides sans rendre de comptes ni de preuves dactivités et dépenses? Nos édiles municipaux savent-ils lire les comptes? Alors pourquoi ne pas les exiger et les éplucher avant doctroyer ?? !!

    • Fantasia le 08.11.2017 18:17 Report dénoncer ce commentaire

      Ignorance

      Heu toi tu kiffes les Fêtes de Genève .. et tu sais visiblement pas du tout de quoi tu parles ..

  • Pail54 le 08.11.2017 16:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ....

    Arrêtez les subventions.....et un accord va rapidement naître comme par miracle.....et il serait temps que ce genre d'institution soit autonome financièrement...nos piliticiens n'auraient plus de places gtatuotes et réservées....en ce qui me concerne cela ne vas pas me tirer des larmes....lol