Genève

22 septembre 2016 09:11; Act: 22.09.2016 11:26 Print

Locataires virés pour avoir sous-loué sur Airbnb

Des locataires ont été expulsés par la Ville de Genève pour avoir sous-loué leur appart subventionné via le site californien. Les régies privées ne sont pas en reste.

storybild

Genève compte plus de 2100 logements placés sur Airbnb. (Photo: Keystone/Christian Beutler)

Sur ce sujet
Une faute?

La Ville de Genève a expulsé 16 locataires, en 2015, qui avaient sous-loué leur appartement subventionné via Airbnb, révèle la «Tribune de Genève». La Gérance immobilière municipale (GIM) se veut particulièrement intransigeante, puisque le loyer de ces logements est fixé en fonction du revenu du locataire, en tenant compte du taux d'occupation. La sous-location y est donc interdite. «Que des gens bénéficiant d'une forme d'aide sociale l'utilisent pour se faire une rente de situation est très mal perçu», indique au quotidien genevois la responsable de la GIM Sylvie Bietenhader.

Les régies privées traquent également les utilisateurs d'Airbnb. En loyer libre, la sous-location peut être autorisée, mais elle doit être déclarée au bailleur. Même pour quelques jours. Dans ce cas, le locataire ne peut fixer le loyer comme il l'entend. Nombre d'entre eux préfèrent donc passer par l'intermédiaire du site californien. Ils encourent toutefois le risque de voir leur bail résilié ou non prolongé.

Pour s'assurer qu'un locataire n'utilise pas Airbnb, les bailleurs indiquent mener des contrôles réguliers des biens dont ils ont la charge. Ils comptent aussi sur la délation grâce aux concierges ou aux voisins.

(jcu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ric67 le 22.09.2016 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin ! Très bonne chose !!!

    Je félicite la gérance immobilière municipale ! Les logements subventionnés étant payés par les contribuables, il est absolument normal que les occupants qui en abusent en voulant se faire du fric sur le dos du système soient virés manu militari !

  • janine moille le 22.09.2016 09:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est normal de punir!

    C'est quand même une honte de sous -loué des appartements subventionnés! Ces appartements sont difficiles à obtenir et ce n'est pas juste que certains les obtiennent sans en avoir un réel besoin. Quand on pense au temps qu'il faut pour pouvoir en avoir un,c'est hallucinant!

  • Un Lecteur le 22.09.2016 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ménage, ménage

    Il serait de toute façon grand temps que la Régie de la Ville fasse le ménage parmi tous les locataires qui profitent d'appartements subventionnés sans y avoir droit !!

Les derniers commentaires

  • dupond le 22.10.2016 15:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moche

    La délation... À vomir, autant que les délateurs...

  • Bernard le 24.09.2016 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    Plus de contrôles

    Ces choses arrivent car il y a pas assez de contrôles. Pour les subventionnés c'est le concierge qui doit vérifier régulièrement. Même si le bénéficiaire qui est seul se met en couple doit être signalé. Quand au reste on peut aussi de temps en temps faire un minimum de contrôles. Des fois ce n'est pas compliqué! prenons juste les chiffres de la prostitution. Il y a 2000 femmes opérationnelles tout les jours en Suisse Romande pour 180 salons officiel! Le reste des femmes reçoivent ou? La réponse est, en privé! Faite le calcul! 500 a 700.- par semaine et par fille.

  • Agence immobilière le 24.09.2016 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Logique vue la pénurie

    C'est logique vue la pénurie que le privé essaye de tirer profit de son logement. Dans notre agence il y a des privés qui ont jusqu'à 30 appartements pour les sous-louer. On ne peut pas faire grand chose car les propriétaires sont d'accord car ils en tirent aussi des avantages! Je prend un immeuble de 42 appartements sur Lausanne avec des 2,5 pcs a 930.- par mois. Le locataires officiel sous-loue a 1500.- et donne en mains propre 300.- au propriétaire. Résultat? Le propriétaire gagne 13 milles de plus au noir et le locataire 11 milles. C'est très courant ces situations.

  • Jean Kühl le 24.09.2016 01:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Justice!!!

    Et ceci sans compter le nombre d'assistés à la charge de l'hospice général qui sous-louent leurs logements même à des prostituées!!!

  • Kiki Bouette le 23.09.2016 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Boa bla

    Déjà que ces gens sont pistonnés par la ville pour leur logements alors qu'ils ne viennent pas se plaindre. il y en qui dorment dehors et qui sont sdf