Genève

04 décembre 2013 10:05; Act: 04.12.2013 10:16 Print

Policier blanchi après avoir tiré sur un chauffard

Un agent avait ouvert le feu en direction d’une voiture qui tentait de forcer un barrage, en pleine course-poursuite à haute vitesse. Le procureur général a classé l’affaire.

storybild

Le coup de feu a été tiré sur l'avenue Louis-Casaï, près de l'aéroport de Cointrin. (Photo: Google)

Sur ce sujet
Une faute?

«La vie du plaignant n’a pas été concrètement mise en danger.» Les conclusions de l’ordonnance du procureur général genevois, publiées par la «Tribune de Genève», sont sans équivoque. La plainte déposée par un conducteur de 17 ans contre un policier, qui avait ouvert le feu dans sa direction pendant une course-poursuite, a été classée. Le Ministère public note toutefois que l’agent «a admis que tout bien réfléchi, il n’était pas judicieux de tirer sur une voiture en mouvement.»

Les faits remontent au 26 décembre 2011. Aux petites heures du jour, une voiture signalée comme volée la veille dans la région de Nyon est repérée à Croix-de-Rozon, dans la campagne genevoise. S’ensuit alors un invraisemblable chassé-croisé de plusieurs dizaines de kilomètres entre les patrouilles de police et le chauffard. Avec des pointes de vitesse à 180km/h, parfois à contresens. Le suspect file d’abord à Chambésy, avant de revenir sur ses pas. Après avoir contourné la gare Cornavin, il roule à tombeau ouvert en direction de l’aéroport.

Un barrage est dressé sur l’avenue Louis-Casaï. A son approche, le conducteur de 17 ans ne lève pas le pied. C’est là qu’un policier fait feu, sans atteindre le véhicule. La course-poursuite se terminera un peu plus loin, sur l’autoroute à la hauteur de Palexpo. Parti en embardée, le jeune homme poursuivra à pied mais se fera rapidement rattraper par un chien policier. Jugé en 2012, il a été condamné à un an de prison.

(20 minutes)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch