«Plastic Attack» à Thônex (GE)

02 juin 2018 07:27; Act: 02.06.2018 18:51 Print

«Emballer un brocoli dans un film: c'est absurde»

par Maria Pineiro - Vendredi, à Thônex, une association a mené une action de sensibilisation au suremballage. Reportage.

Les clients du magasin étaient invités à déposer les plastiques à la sortie.
Sur ce sujet
Une faute?

Samedi, la planète, Suisse y compris, va vivre au rythme des «Plastic Attacks». Ces actions, souvent spectaculaires, visent à sensibiliser à la problématique du suremballage. Le principe est simple: on fait ses courses, puis on déballe les produits à même le magasin, juste après les caisses, afin de laisser les plastiques et autres contenants superflus à la charge de l’enseigne.

A Genève, samedi du Partage oblige, une manifestation a eu lieu vendredi devant la Migros de Thônex. Sur le trottoir, trois jeunes femmes, membres de l’association Naries, ont disposé un caddie qui s'est peu a peu rempli des déchets que les clients y déposaient. Ici, pas de commando groupé et d’attaque éclair, mais une action concertée avec la Migros.

Intervenants (dans la vidéo ci-dessus):
Emilie Tournier, cofondatrice de l'association Naries
Emmanuelle, Alison et Hélène, clientes
Isabelle Vidon, porte-parole de Migros Genève.

«Emballer un brocoli individuellement dans un film plastique: c'est absurde», relèvent Virginia et Emilie Tournier. Les deux soeurs, biologistes et éco-ethologues de formation, dénoncent les dégâts dévastateurs de ces emballages sur la faune notamment.

Des affiches et des sachets réutilisables sont là pour expliquer comment faire ses courses en évitant ces emballages nuisibles. Epaulées par Mia Critico, une stagiaire impliquée dans leur association Naries (Nature and Animal Rescue for Injured and Endangered Species), les jumelles répètent leur message aux clients de la grande surface.

Beaucoup sont déjà convaincus, à l'instar de Josiane. Cette Vaudoise qui habite Thônex, sort du magasin avec une barquette d'abricots. Bien équipée, elle prend dans son sac un filet réutilisable pour y transférer les fruits. L'emballage de ses abricots termine dans un caddie avec d'autres déchets en plastique abandonnés par des clients.

Des envies qui changent

Virginia et Emilie Tournier se réjouissent de la coopération du géant orange qui leur a mis à disposition en emplacement à la sortie du magasin et des chariots pour récolter les déchets. Elles ont également été reçues par des responsables pour expliquer leur action.

Une fois informée, Lucia, une autre cliente matinale, a laissé sur place l'emballage d'une paire de gants de ménage. «Les effets sur les animaux et sur les lacs sont horribles, maintenant je ferai plus attention», affirme cette cliente. «L'envie des consommateurs a changé», constatent les deux militantes passionnées de nature.

Elles prévoient déjà d'autres Plastik Attacks à Genève pendant les prochaines semaines. «Il est important de pouvoir agir à notre échelle», relèvent les soeurs Tournier. Des actions similaires auront lieu ailleurs en Suisse samedi à l'occasion d'une journée mondiale de sensibilisation. Initié en mars dernier dans une petite ville de Grande-Bretagne, ce mouvement s'est rapidement propagé à d'autres pays.

(avec ats)

Les commentaires les plus populaires

  • marie le 02.06.2018 08:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    i'm in

    top!! je suis totalement d'accord et ne comprends pas qu'on suremballe autant.. d'autant plus que le consommateur casque 2x dans la mesure où il faut payer l'emballage puis le sac poubelle étant donné que nos chères dechetterie ne reprennent pas les plastiques souples! ce sont les entreprises qui doivent revoir leur fonctionnement à ce niveau ou alors payer! toutes les initiatives sont les bienvenues!!

  • Neptune le 02.06.2018 08:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Changer ...

    La lutte contre le sur emballage est une excellente initiative. Parallèlement, il serait opportun de relever que ce ne sont ni la faune, ni la flore, ni les mers, les lacs les rivières, les forêts et les montagnes qui font main basse sur toutes sortes demballages plastiques, mais bien les humains qui les jettent nimporte où. À ce niveau, un changement radical dans les comportements serait aussi le bienvenu. Changer les habitudes oui, mais dans le respect de la nature et, vu la quantité de déchets qui jonchent dans nimporte quel recoin reculé, cest loin dêtre gagné.

  • Frank Schaefer le 02.06.2018 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le problème n'est pas que l'industrie

    C'est pas le plastique le problème, mais l'éducation qui n'existe pas chez beaucoup de personnes. Si chacun avait du respect, les plastiques ne finiraient pas dans la nature.

Les derniers commentaires

  • LeClerc le 03.06.2018 19:28 Report dénoncer ce commentaire

    ciblez mieux

    Pourquoi ne pas faire pression devant le parlement afin d'obliger les grands distributeurs en Suisse de fournir des petits sacs bio dégradables au rayon fruits légumes ? Cela se fait maintenant en faisant les courses en france voisine et ça marche très bien. Arrêtez de culpabiliser toujours le consommateur et attaquez vous aux vrais pollueurs qui sont les entreprises.

  • Dupond Dupont le 03.06.2018 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incohérence quand tu nous tiens

    Mais oui allez en France faire vos courses et consommer 20 litres de diesel, changez de natel tous les ans, achetez une nouvelle télé pour chaque pièce, commandez chez Zalando qui envoie les paquets depuis lAllemagne, partir chaque année en vacances en avion .... et ensuite nous casser les pieds parce que je mange du Nutella ou jai envie de légumes protégés !

  • JLB le 03.06.2018 16:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Respect

    A une certaine période les fraises nétaient pas emballées et jai constaté que certaines personnes triaient les fraises dans les paniers !! Voila, le problème nest pas dans le plastique mais dans le respect et le savoir vivre de lindividu.

    • Suissesse le 03.06.2018 19:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @JLB

      Oui ou ils prennent des fraises de plus dans un carton et et les mettent dans le leur aux détriment du consommateur suivant

  • Filou le 03.06.2018 15:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    des salades

    dans le centre commercial ou je travaille, les fruits et légumes sont pour la plupart emballés...nous avons fait l'expérience de prendre des salades non emballées et bien figurez-vous qu'elles ne se sont pratiquement pas vendue alors que les emballées sont parties comme des petits pains... donc n'accusez pas les magasins, regardez les habitudes des consommateurs...

    • Patou le 03.06.2018 17:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Filou

      Il faut que les consommateurs changent leur habitudes et ce n'est pas en leur mettant des salades emballées que ça va changer. Vous allez au marché, les salades ne sont pas emballées et elles se vendent très bien.

    • Roman le 03.06.2018 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Filou

      Quand j'étais gamin j'allais au marché avec ma mère. Elle achetait des salades qui étaient emballée dans du papier journal. Et si j'écris ce commentaire c'est que 50 ans plus tard je suis toujours vivant.

    • Filou le 03.06.2018 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Patou

      les gens qui vont au marché ne sont pas forcèment la même clientèle, dans les centre comnerciaux, ils ne veulent pas se "sâlir" les mains avec des produits mouillés et autre et nous , bien on dois vivre donc on vend ce que le client demande.

    • Filou le 04.06.2018 16:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Roman

      moi aussi j'ai connu cette èpoque et je la regrette, mais les gens ont changés leurs habitudes et ne veulent plus se sâlir les main

  • kolymord le 03.06.2018 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter vos salades

    Alors juste pour info ce matin environ 40 voitures pour la plus part des gros cylindrées pas payées. Lieu Dudingen ramasse des fraises comme ça pas de plastique au niveau emballage. Voilà les personnes qui se plaignent. ..........