Genève

02 juin 2013 21:27; Act: 02.06.2013 21:32 Print

Sourds mis sur la touche

Les malentendants se plaignent de n’être pas assez considérés par les autorités. Ils misent beaucoup sur la nouvelle Constitution.

Une faute?

«Nous sommes des laissés-pour-compte, mais on espère un véritable changement.» Membre de la Fédération suisse des sourds, atteinte elle-même de surdité, Eva est en colère. Elle assistait samedi aux commémorations du débarquement des troupes confédérées au Port Noir le 1er juin. «Comme d’habitude, je n’ai rien pu entendre. Ils auraient pu imprimer les discours!» Une déception, car la journée coïncidait avec l’entrée en vigueur de la nouvelle Constitution et ses lois concernant les personnes handicapées. «Nous sommes venus avec d’autres associations pour voir si les autorités avaient tenu compte de nos besoins», explique Eva. Force est de constater que la première cérémonie officielle célébrée sous le nouveau régime n’a pas montré de grands changements.


«Ces personnes peuvent nous faire part de leurs demandes et on tâchera d’y accéder dans la mesure du pos¬sible», répond la conseillère d’Etat Michèle Künzler.

(fkh)