Genève

14 avril 2015 06:00; Act: 14.04.2015 14:39 Print

Un élu veut sabrer le salaire des magistrats de la Ville

par David Ramseyer - Simon Brandt (PLR) exige que les rémunérations de l’Exécutif soient massivement baissées pour faire face à la crise. Les municipaux pourraient aussi être visés. Vives réactions.

storybild

Les occupants du Palais Eynard gagnent 254000fr. brut par an, hors indemnités. (Photo: Christian Bonzon)

Une faute?

Et hop, un quart du salaire en moins: c’est le sort que Simon Brandt souhaite réserver aux cinq magistrats de la Ville. Le municipal PLR prévoit de soumettre cette baisse drastique à ses collègues en juin prochain, lors de la première séance de la nouvelle législature. La loi sur l'administration des communes leurs donne en effet le pouvoir de fixer les rémunérations de l'exécutif. L’élu est têtu: il avait déjà exigé la même chose en décembre dernier, lors du débat sur le budget.

Il estime qu’en temps de crise, la Conseil administratif «qui propose des économies largement insuffisantes devrait donner l’exemple en diminuant son propre salaire». En outre, Simon Brandt juge anormal que l’exécutif de la Ville gagne presque autant que celui du Canton: 19’532 fr. brut par mois, contre 20’405 fr., selon les chiffres fournis par les deux administrations (les indemnités sont par contre près de trois fois plus importantes à l'Etat).

Enfin, mais sans que cela ne figure dans son projet écrit, il souhaite baisser les défraiements des membres du parlement communal. Mis à part le PLR, qui suivra le mouvement? A priori, pas grand monde. «Je m’en fous, ce n’est pas de l’électoralisme, assure Simon Brandt, qui est candidat aux élections municipales du week-end prochain. Je pose une question de fond et j’espère enfin faire changer d’avis mes pairs.»

Un projet démago?

«C’est du populisme de bas étage», répond le Maire de Genève, Sami Kanaan, pour qui les horaires et les lourdes responsabilités de cette charge justifient un tel salaire. «Le diminuer affaiblira aussi la fonction de conseiller administratif face aux lobbies privés», avertit le maire.

Sami Kanaan rappelle que, si le salaire brut en Ville est sensiblement pareil à celui fixé pour les membres de l'exécutif cantonal, les indemnités perçues font la différence (1000 fr. mensuels contre 2875 fr. pour le Conseil d’Etat; un peu plus pour le maire et le président du gouvernement cantonal). Agacé, le socialiste fustige le PLR, «un parti qui a défendu les rémunérations de top managers et s’est opposé au salaire minimum».

Face à ce projet qu’il qualifie lui aussi de «populiste», le chef de groupe MCG, Pascal Spuhler, estime que l'actuel traitement salarial de l’exécutif est justifié. Même son de cloche au sein d’Ensemble à Gauche: «Ce n’est pas un emploi habituel», note Brigitte Studer, qui souligne que le Conseil administratif a déjà fait des efforts en quasi doublant sa cotisation à la retraite il y a un peu plus d'un an.

Un débat à mener

La cheffe du groupe des Verts, Sandrine Burger, se dit de son côté empruntée. Mais elle craint qu’une baisse de salaire ne remette en cause toute la grille salariale de l’administration de la Ville. Et elle défend le défraiement des élus du Municipal: «C’est un job à 30%, un engagement important qui doit être compensé», estime-t-elle.

Côté PDC et UDC, on se tâte: selon eux, le débat sur le salaire de l’Exécutif mérite d’être posé, mais pas avec une baisse aussi importante que le souhaite le PLR. «Pour faire des économies au Conseil Municipal, il vaudrait mieux le moderniser et améliorer son efficacité plutôt que de diminuer les émoluments», ajoute Eric Bertinat. De plus le timing n’est pas bon, estime l’élu UDC, pour qui le débat devrait sans doute avoir lieu après la mise sur pied définitive de la nouvelle répartition des tâches entre communes et Canton.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • PAUL SCOUBIDOU le 14.04.2015 08:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    Belle initiative, je vais voter pour lui.

  • Alex le 14.04.2015 08:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste

    Enfin des gens sensés. Le peuple doit se serrer la ceinture mais pas ses élus. C'est pas très juste.

  • Pancho71 le 14.04.2015 07:47 Report dénoncer ce commentaire

    Faîtes ce qu'on vous dit...mais sans moi

    Aie....quand ça touche son propre Portemonnaie, de gauche comme de droite, la réaction est vivement critiquée, bref...c'est humain! Mais comme qui dirait, un bon coup dans la fourmilière de temps en temps ça fait pas de mal!

Les derniers commentaires

  • Marre le 14.04.2015 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est une blague?

    Un employé doit satisfaire son employeur pour ne pas se faire virer et surtout pour justifier sa paye. Ah mais non, j'oubliais que cela ne s'appliquait dans le privé! A l'état les gens sont outrageusement payés à rien faire et en plus sans satisfaire leur employeur: nous! On se fiche de qui? Leur salaires mirobolants sont inacceptables et injustifiés!!!franchement nos impôts sont vraiment jetés par la fenêtre!!! Je ne savais pas qu'ils gagnaient autant! C'est scandaleux!dans quel monde un employé gagne plus que son employeur???ah mais oui, à l'état. MARRE!!!

    • Barth le 15.04.2015 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Faut arrêter des fois

      Faut arrêter de systématiquement comparer le privé au publique. Certes, leur salaires sont pour certains démesuré,mais il me semble que les patrons du secteur privé s'en mette plein les poches aussi et au détriment de leur employés. C'est un peu facile de toujours attaquer la fonction publique.

  • Juan Caros le 14.04.2015 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    non, au contraire, augmentons-les ..

    19'532 FS bruts par mois + les indemmités ..Notre maire, Sami Kanaan, parle de "populisme de bas étage" avec cet argument : "«Le diminuer affaiblira aussi la fonction de conseiller administratif face aux lobbies privés», avertit le maire. " Je propose personnellement que le salaire soit porté à 100 000 fs bruts par mois + 20 000 d'indemnités + l'obligation d'être multi-millionnaire afin d'éviter tout risque de .. corruption vu que c'est l'argument principal pour ne pas baisser les confortables salaires de nos élus dévoués à la cause publ

  • Morgarten le 14.04.2015 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    Trop d'inutiles dans l'admin.

    D'accord, mais il faudrait AUSSI faire le ménage dans toutes ces administrations (Chefs, sous chefs, vice-chefs, chef-adjoints, conseillers, commissionnaires, rapporteurs, frontaliers, auditeurs, gratte-papiers oisifs et sur-numéraires, politicards, consultants, coaches, retraites, copinage, etc). Tout cela ... pour jouer au ping-pong avec les contribuables. Suffit !

  • Bertrand S. le 14.04.2015 13:56 Report dénoncer ce commentaire

    Une chose m'échappe..

    C'est quoi exactement leur "lourdes responsabilités" qui justifient ces salaires ? Non pas ce qu'ils sont censé faire, mais par responsabilités j'entends "qu'est-ce qu'il leur arrive s'ils font mal les choses" (c'est ça les responsabilités..). On est loin d'un sous-directeur qui se fait virer si son service ne fait pas 10 millions de bénéficie il me semble. En fait, au pire il ne sont pas réélus ??

  • Nostradamus01 le 14.04.2015 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    Politiciens,=??????????? niveau QI

    Ca n'est pas parce que l'on est un beau parleur capable de couper la parole à tout le monde, que l'on est forcément intelligent et cultivé, et c'est le problème de 95 % de nos élus, surtout sur Vaud