Météorologie

30 avril 2010 19:15; Act: 30.04.2010 19:22 Print

Un laser genevois déclencheur de pluie

On pourra peut-être bientôt faire tomber la pluie sur commande.

Une faute?

Une équipe de chercheurs de l'Université de Genève (UNIGE) a réussi avec un laser ultrabref à ioniser l'air et déclencher la condensation de gouttelettes d'eau.

Ces gouttelettes visibles à l'oeil nu en laboratoire demeurent toutefois trop petites pour provoquer une véritable pluie, l'eau restant en suspension, selon un communiqué de l'Université de Genève. Cette expérience menée par les chercheurs de Genève en collaboration avec des physiciens de Lyon et de Berlin fait l'objet d'une publication dans la revue «Nature Photonics».

Les résultats apportent la preuve que l'on peut se servir d'un laser pour modifier localement les conditions météorologiques. Le laser développé par les scientifiques atteint la puissance de 1000 centrales électriques. Sur le tracé du rayon, les ions servent de surface d'accrochage, permettant ainsi la condensation de vapeur d'eau.

Il existe déjà des techniques pour agir sur les conditions météorologiques mais elles sont jusqu'à présent peu fiables. Des solutions ont été élaborées pour faire crever des nuages de pluie et prévenir ainsi la grêle. Pour y parvenir des nanoparticules de iodure d'argent sont envoyées dans l'atmosphère par des batteries de fusées. Une technique dont l'innocuité n'est pas garantie.

Les scientifiques de l'UNIGE vont maintenant tenter d'affiner le paramétrage du laser. Ils cherchent aussi à augmenter la puissance de leur rayon pour aboutir à des effets plus performants et sur une durée plus longue. A terme, le laser pourrait également servir dans le domaine de la captation de la foudre.

(ats)