Genève

24 janvier 2013 06:34; Act: 24.01.2013 06:34 Print

Une économie qui coûte de l’argent soumise aux élus

par Jérôme Faas - Le Conseil d'Etat veut raboter son aide à Pro Infirmis, une association active dans le domaine du handicap. L’étude du projet revient plus cher que la minuscule épargne visée.

storybild

L'association Pro Infirmis devait initialement percevoir 300'000 francs en 2013. Elle touchera sans doute 1753 francs de moins. (photo: Keystone)

Une faute?

«Absurde et pitoyable...» La baisse de subvention de 1’753 fr. proposée ce jeudi au parlement navre le député PS Roger Deneys. Si les élus l’acceptent, Pro Infirmis ne percevra pas 300’000 fr. cette année comme d’abord prévu, mais 0,58% de moins. Le projet bis de budget 2013 est passé par là.

Elus défrayés 110 fr. de l'heure

«Ce n’est pas sérieux, peste l’élu rose. Les travaux de la commission des finances sur cet objet ont sans doute déjà coûté plus cher.» En effet, les quinze membres de l’instance sont défrayés 110 fr. de l’heure. Or, ils se sont réunis à deux reprises pour étudier le contrat de prestations liant l’Etat à l’association active dans le handicap. L’économie en question a fait débat.

«C'est de l'épicerie»

«Discuter de vrais choix, d’accord, mais là, c’est de l’épicerie», râle Roger Deneys. Le libéral Pierre Weiss, lui, n’y voit rien à redire. «Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Quand on a un budget avec un tel déficit, rien n'est négligeable. Chaque franc compte.»

Ciblés: l'action sociale, les personnes âgées et le handicap

La première version du Conseil d’Etat affichait en effet un débours de 278 millions. Sommé d’y remédier, le gouvernement a fait les fonds de tiroir pour ramener la perte à 191 millions. Le département de la solidarité et de l’emploi a ainsi opté pour une coupe linéaire de 0,58% dans les domaines de l’action sociale, des personnes âgées et du handicap - sans toucher toutefois aux allocations perçues par les personnes physiques. Gain attendu: 2,37 millions, dont les 1’753 fr. querellés.

«Ce sont les députés eux-mêmes qui ont exigé un nouveau budget. Qu’ils déplorent maintenant les coûts liés à son étude est donc malvenu», lâche un haut fonctionnaire.

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleissig - durchschnittlich gehen Tag für Tag 4000 Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Gibt es eine Möglichkeit, dass mein Beitrag schneller veröffentlicht wird?»

Wer sich auf 20 Minuten Online einen Account zulegt und als eingeloggter User einen Beitrag schreibt oder auf einen Kommentar antwortet, der wird vorrangig behandelt. Hat ein eingeloggter User bereits viele Kommentare verfasst, die freigegeben wurden, so werden seine neuen Beiträge mit oberster Priorität behandelt.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in Dialekt verfasst. Damit alle deutschsprachigen Leser den Kommentar verstehen, ist Hochdeutsch bei uns Pflicht. Sofort gelöscht werden Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken. (oku)

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

20 Minuten ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@20minuten.ch
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jerome le 24.01.2013 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    revoir les priorités

    mr. weiss, si chaque franc compte, commencez par baisser votre salaire. Gagner 110.- de l'heure pour faire de la figuration est inadmissible et anti-productif. La priorité va aux personnes dans le besoin.

  • Josephine le 24.01.2013 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Ras le bol

    Faut arrêter de tout foutre en l'air ce que les anciens ont mis sur pieds pour aider les infirmes, l'AI, les personnes âgées, de mêmes que nos assurances-maladies! On ose dire très fort que la Suisse est un pays qui aident son peuple....Baliverne!!!

  • Roger Deneys le 24.01.2013 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Roger Deneys, député socialiste

    Et ce qui est encore pire, c'est que les mêmes députés PLR, PDC, UDC et MCG qui osent voter une "économie" aussi ridicule et pitoyable sur le dos des handicapés sont ceux qui défendent un "bouclier fiscal" pour celles et ceux qui ont plus de 5 millions de francs de fortune... ce qui coûte 40 millions de francs par an au canton de Genève ! Pitoyable ! Le détail du rapport se trouve à l'adresse

Les derniers commentaires

  • vpo fabian le 24.01.2013 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    Akademie des Lebensfreude

    C'est au citoyen d'être un peu plus généreux et de faire un beau geste sur un bulletin de versement pas besoin de grosse somme si chacun faisait un effort par contre ce qui me gène c'est que certains pleurent avant EREN et vendent ensuite leurs patrimoines, le citoyen responsable donne , en comptant pour les moins favorisés, je préfère donner là que pour un plein d'essence !!!

  • Panurgicus le 24.01.2013 13:59 Report dénoncer ce commentaire

    Au-dessus c'est le soleil!

    On voit au-moins que, lorsqu'il s'agit de niquer le plus faible, la classe politique est unie.

  • aurevoir le 24.01.2013 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    bonjour

    Bonjour à tous, lol l'économie de CHF 1'753.--. Maintenant je pense l'article volontairement racoleur. Dans le sens ou la coupe de 0.58% concerne tout le département de la solidarité et de l'emploi dans les doamianes de l'action sociale, des personnes agées et du handicap. Dès lors les parlementaires ne se seraient pas réunis uniquement pour pro infirmis? Franchement je les trouve un peu 'pataud' (lol) les parlementaires mais sur ce coup je leur laisse le bénéfice du doute sur ce coup car se réunir à 15 (2X) pour discuter d'une baisse de CHF 1'753.-- me semble quelque peu trop 'pataud'.

  • Roger Deneys le 24.01.2013 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Roger Deneys, député socialiste

    Et ce qui est encore pire, c'est que les mêmes députés PLR, PDC, UDC et MCG qui osent voter une "économie" aussi ridicule et pitoyable sur le dos des handicapés sont ceux qui défendent un "bouclier fiscal" pour celles et ceux qui ont plus de 5 millions de francs de fortune... ce qui coûte 40 millions de francs par an au canton de Genève ! Pitoyable ! Le détail du rapport se trouve à l'adresse

    • Renaud Gautier le 24.01.2013 13:59 Report dénoncer ce commentaire

      Du danger des généralités

      Camarade Roger ! Tu n'es jamais bon quand tu généralises.... J'ai souvenir qu'il y a moins de 24 heures, j'étais un peu seul à défendre certain "moins favorisé".... Et je ne t'ai pas beaucoup entendu!

  • Josephine le 24.01.2013 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Ras le bol

    Faut arrêter de tout foutre en l'air ce que les anciens ont mis sur pieds pour aider les infirmes, l'AI, les personnes âgées, de mêmes que nos assurances-maladies! On ose dire très fort que la Suisse est un pays qui aident son peuple....Baliverne!!!

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch