Scandale

09 avril 2014 15:49; Act: 10.04.2014 07:37 Print

La «Barbie humaine» se lâche et jette un froid

Dans une interview truffée de propos surréalistes, Valeria Lukyanova estime notamment que «le mélange entre les ethnies est responsable de la dégénérescence de la race humaine».

Voir le diaporama en grand »
Valeria assure que son physique est 100 % naturel, à part sa poitrine qui a été refaite. Le mannequin de 29 ans entretient son corps en faisant trois heures de sport par jour. Le 5 novembre 2014 Valeria Lukyanova, surnommée la «Barbie humaine», affirme avoir été agressée par deux inconnus le soir d'Halloween. Elle estime être la victime d'une campagne de haine depuis deux ans. Ses détracteurs la soupçonnent cependant d'avoir inventé son agression pour masquer une nouvelle intervention chirurgicale. Les photos récemment postées sur Facebook par la jeune femme la montrent particulièrement amaigrie. Les photos récemment postées sur Facebook par la jeune femme la montrent particulièrement amaigrie. Les photos récemment postées sur Facebook par la jeune femme la montrent particulièrement amaigrie. Valeria Lukyanova, une Ukrainienne de 21 ans, affole le web... Sa «plastique» laisse dubitatifs des milliers d'internautes. La jeune fille chercherait à ressembler le plus possible à Barbie. Le résultat est bluffant. Regardez plutôt!. Le résultat est étonnant et les «standards» de Mattel, le fabricant de la poupée, semblent respectés... Une taille de guêpe... Un nez parfaitement droit... Des yeux de chat immenses et dont dont la couleur varie... Des seins généreux... De long cheveux blonds... Et des jambes immensément longues et fines. Nombreux sont d'ailleurs ceux qui se demandent s'il ne s'agirait pas en réalité d'un personnage monté de toutes pièces, relève le journal français «L'Express». Pourtant, certaines photos montrant la jeune femme légèrement moins maquillée et quelques vidéos beauté dans lesquelles Valeria offre des astuces pour lui ressembler - à suivre à ses risques et périls - tendent à prouver le contraire...

Sur ce sujet
Une faute?

Non contente de faire le buzz de par son apparence hors du commun, voilà que la «Barbie humaine» se met à enchaîner les déclarations fracassantes. Le mois dernier, elle avait annoncé dans la presse qu'elle avait arrêté de se nourrir et qu'elle désirait «vivre d'air et de lumière». L'Ukrainienne fait à nouveau parler d'elle après une interview accordée au magazine «QG».

Dans cet entretien, la créature affirme en effet que c'est la mixité des races qui pousse les gens vers la chirurgie esthétique. Selon elle, «le mélange entre les différentes ethnies est responsables de la dégénérescence de la race humaine». Rien que ça. «Il y avait tellement de belles femmes dans les années 1950 et 1960, et ça, sans la chirurgie esthétique. Maintenant, à cause de la dégénérescence, on voit le résultat», regrette-t-elle. La créature en rajoute une couche en déclarant qu'elle est fan du modèle nordique: «J'ai la peau blanche, je suis de type nordique», se félicite-t-elle.

«Plutôt mourir sous la torture que d'avoir des enfants»

Les propos de Valeria Lukyanova, que certains assimilent à ceux des nazis qui défendaient la race aryenne, ont choqué Michael Idov, le journaliste qui l'a interviewée. Le Russe a d'ailleurs qualifié son interlocutrice d'«extraterrestre raciste».

L'Ukrainienne a également tenu à préciser qu'elle est «contre le féminisme» et qu'elle trouve la perspective de se marier et de devenir mère «inacceptable». «La simple idée d'avoir des enfants éveille un profond dégoût en moi», confie la starlette, avant d'ajouter qu'elle préférerait mourir sous la torture. «La pire chose du monde est d'avoir une vie de famille», conclut la blonde.

La «Barbie humaine», qui est devenue célèbre après avoir posté des vidéos de sa métamorphose sur Youtube, explique finalement au journaliste, médusé, qu'elle n'a subi qu'une seule augmentation mammaire et que le reste de son apparence n'est dû qu'à un régime strict, ainsi qu'à un entraînement rigoureux.

(joc)