Héliodermie

05 juin 2012 15:07; Act: 05.06.2012 16:17 Print

Une photo choc qui prouve les dangers du soleil

Une revue scientifique a publié une image spectaculaire du visage d'un sexagénaire. Ce cliché démontre les ravages que peut causer avec les années une exposition au soleil. Et cela même au travers de la vitre d'un véhicule.

storybild

Durant près de 30 ans, ce routier a exposé davantage le côté gauche de son visage au soleil que le droit. La conséquence? Le côté gauche est complètement ridé alors que le droit est plus lisse. (Photo: www.nejm.org)

Une faute?

Pour démontrer les effets du soleil sur le vieillissement de la peau, «The New England Journal of Medicine» a publié, le 19 avril dernier, un cliché d'un homme de 69 ans. Sur cette image, relayée par des dizaines de médias ces derniers jours, on observe que sa peau a évolué de manière différenciée selon le côté de son visage: le côté gauche est complètement ridé, alors que le côté droit est plus lisse.

La revue scientifique explique que l'homme, dont ni l'identité ni la nationalité n'ont été précisées, a travaillé comme chauffeur routier pendant 28 ans au soleil. Durant cette période, le côté gauche de son visage a ainsi été exposé constamment à la lumière du soleil.

Pas complètement protégé par sa vitre

Lorsqu'il conduisait son véhicule, les rayonnements UVA ont traversé la vitre et pénétré les couches de l'épiderme. Il en est résulté un phénomène appelé dermatohéliose unilatérale. Celui-ci se traduit par un vieillissement asymétrique et prématuré de la peau. Les dermatologues de l'Université américaine de Northwestern ont conseillé au sexagénaire de désormais mettre régulièrement de la crème solaire et de surveiller l'apparition d'éventuelles nouvelles lésions, qui pourraient s'avérer être les signes d'un cancer.

«Comme une vitre arrête généralement les UVB, mais laisse passer les UVA, cet homme en a subi les effets sur sa peau de manière unilatérale, détaille le site Surfprevention.com. On observe des rides beaucoup plus marquées du côté gauche. Il présente également des kystes et des comédons autour des tempes et des orbites typiques de la maladie de Favre et Racouchot liée au photovieillissement. Une exposition chronique aux UVA peut entraîner un épaississement de l’épiderme et de sa couche cornée (stratum corneum), ainsi qu'une destruction des fibres élastiques».

Et de rappeler, sur un ton alarmiste, que «même si ce sont plutôt les UVB qui sont classiquement associés à l'augmentation du risque de cancer, les UVA qui pénètrent la peau en profondeur peuvent endommager l’ADN de nos cellules et entraîner un cancer de la peau».

(20 minutes)