Etats-Unis

14 novembre 2017 22:11; Act: 14.11.2017 22:11 Print

Interrogatoire interrompu par des flatulences

Une raison pour le moins inhabituelle a obligé la police de Kansas City à mettre un terme à un interrogatoire.

storybild

Sean A. Sykes Jr. est accusé de possession de drogue et d'armes à feu volées. (Photo: Jackson County Detention Center)

Une faute?

Sean A. Sykes Jr., 24 ans, a été l'auteur d'un événement pour le moins hors du commun dans un commissariat de Kansas City.

Arrêté une première fois par une patrouille le 1er septembre dernier, l'Américain avait été amené de force au commissariat, parce qu'il transportait des stupéfiants et un pistolet dans son sac à dos. Mais, lors de l'interrogatoire, quelque chose d'inhabituel s'est produit, comme le rapporte le procès-verbal du détective qui prenait sa déposition. A la question de savoir d'où provenait le contenu de son sac, l'homme «s'est incliné sur le côté de la chaise et a produit un pet bruyant et puant». L'agent de service a aussi ajouté que Mr. Sykes avait continué ses flatulences. «J'ai donc interrompu l'interrogatoire», a écrit le policier. D'après le «Kansas City Star», outre cette raison, le manque d'éléments concrets a permis à Sean A.Sykes Jr. de sortir libre.

Dimanche 5 novembre, le malfrat a été arrêté une nouvelle fois en possession de marijuana, de crack et d'un pistolet volé. Mais cette fois-ci, ses flatulences n'y ont rien changé. Il s'est présenté devant le juge lundi dernier.

(20 minutes)