Banquet gaulois version 2010

19 août 2010 15:53; Act: 19.08.2010 15:55 Print

Astérix et Obélix chez McDonald’s

Les Français n’en reviennent pas! Les irréductibles Gaulois ont osé vendre leur image à la célèbre chaîne de fastfood américaine. La polémique fait rage.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Plusieurs sites français se font l’écho d’une polémique concernant la dernière campagne de publicité de McDonald’s, «Venez comme vous êtes». La raison? Sur l’une des affiches, un restaurant de la célèbre chaîne de fastfood abrite le légendaire banquet final des habitants du village d’Astérix et Obélix. Une idée lancée par l'agence française BETC Euro ESCG, responsable de la campagne.

Sondage
Astérix dans une publicité pour McDonald's...
44 %
34 %
22 %
757 participants

Les internautes se sont aussitôt emparés de l’affaire, via Twitter et autres blogs, accusant les éditions Albert René d’avoir «vendu» aux Américains l’âme de leur idole Astérix, symbole français. «Astérix qui fait de la pub pour McDonald's j'ai l'impression de vivre un cauchemar, une envie de vomir», écrit ainsi un certain sirchamallow sur le site de microblogging. «Panoramix a troqué sa potion pour du Coca! Astérix ne résiste pas à l'envahisseur Américain», regrette breve2com.

Cette frustration est partagée par un autre internaute sur un blog: «Bravo à Albert Uderzo pour sacrifier pareil monument de la BD aux hordes de Romains. Je comptais visiter ton parc mon pote, oui je t’appelle mon pote désormais Albert car là tu as franchi la ligne jaune.»

La polémique a pris une tournure internationale, comme en témoigne une rapide recherche sur Twitter.

«Astérix reste un rebelle»

Les éditions Albert René, détentrices des droits d’image de l’invincible Gaulois et de ses compères, n’estiment pas du tout avoir vendu l’âme d’Astérix. Contactées par le site de TF1, elles ont expliqué pourquoi elles ont accepté cette campagne publicitaire: «Astérix reste un rebelle. Il ne travaille pas pour Mac Do mais avec Mac Do. Les Gaulois viennent "comme ils sont" comme le dit le slogan. Nous ne sommes pas non plus des défenseurs de la malbouffe... Ce n'est pas la première fois que nous travaillons avec McDonald's. En 2002, il y a avait déjà eu une polémique après un partenariat au moment du lancement du film. Curieusement avec Quick en 2009, cela n'avait pas pris les mêmes proportions. D'ailleurs dit-on que les autres personnages de la campagne, comme Dark Vador, ont vendu leur âme?» Le côté obscur de la force, Cendrillon ou le tueur de «Scream» sont aussi mis en scène dans cette campagne.

Les responsables de la maison d’édition précisent que toutes les propositions de publicités sont bien évidemment étudiées avec précision. «Nous faisons attention aux licences que nous acceptons. Nous ne donnons pas notre accord pour voir les Gaulois apparaître sur du papier toilette et nous avons refusé qu'Obélix fasse une campagne pour le Coca-Cola light car cela ne correspond pas aux valeurs du personnage.»

Le dessin de la publicité n’a pas été réalisé par Albert Uderzo lui-même mais par l’un de ses collaborateurs. Le fondateur de la saga, avec le scénariste René Goscinny, a cependant accepté le concept de la campagne. «Albert Uderzo a bien entendu donné son accord car rien ne se fait sans lui. Ce n'est pas lui qui a dessiné le visuel de la publicité mais quelqu'un de son studio car il se concentre sur l'éditorial. Il est actuellement en vacances mais tout cela doit le faire sourire...», indique-ton chez Albert René.

Et vous, que pensez-vous de cette campagne de publicité? Donnez-nous votre avis dans le sondage ci-dessus!

(fab)