Etats-Unis

10 octobre 2016 13:17; Act: 10.10.2016 18:35 Print

Il n'en pouvait plus de voir ses CV finir à la poubelle

Un Lituanien installé depuis peu en Californie a trouvé un moyen original d'attirer l'attention de potentiels employeurs.

storybild

En flattant l'estomac des recruteurs, Lukas a réussi à attirer leur attention. (Photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Chercher un travail est bien souvent une tâche fastidieuse et passablement ingrate. Surtout lorsque l'on vient d'arriver dans une ville étrangère où l'on ne connaît personne. Lukas Yla, un Lituanien de 25 ans, en a fait la désagréable expérience. En débarquant à San Francisco (Californie) en août, le jeune homme s'est rapidement rendu compte qu'il allait devoir jouer serré pour attirer l'attention de potentiels employeurs.

Lukas a donc décidé de tout miser sur l'humour et l'originalité au moment de concevoir son CV, raconte «Metro». Au lieu d'envoyer un courrier classique de postulation, le Lituanien a confectionné une petite boîte dans laquelle il avait glissé trois pâtisseries venant d'une enseigne réputée de San Francisco. Sur une feuille pliée était écrit: «La plupart des CV finissent à la poubelle. Le mien, dans votre ventre.»

Des entretiens et un espoir

En dépliant la fameuse feuille, les potentiels employeurs ont pu lire: «Bonjour, cette livraison n'est pas une erreur, je me suis fait passer pour un facteur pour m'assurer que mon CV vous soit livré personnellement (...) Mon nom est Lukas, je travaille dans le marketing depuis 5 ans. J'admire votre société et j'adorerais travailler pour vous. Si j'ai piqué votre curiosité et que vous vous demandez comment me joindre, entrez cette adresse dans votre navigateur internet (...)»

Lukas, qui n'est pas du genre à renoncer, a livré une quarantaine de colis du même genre. La plupart à des agences publicitaires, le reste à des sociétés travaillant dans le domaine de la technologie. «J'ai obtenu 10 entretiens, et quelques dossiers continuent d'avancer», assure le jeune homme, confiant.

(joc)