Etats-Unis

19 mai 2017 19:18; Act: 19.05.2017 19:18 Print

Le jour où Comey a voulu se cacher dans les rideaux

En janvier, celui qui était encore directeur du FBI a tout tenté pour éviter d'avoir à serrer la main de Donald Trump. Il a non seulement échoué, mais il n'a pas pu échapper à une bise du président.

Sur ce sujet
Une faute?

L'anecdote, relatée jeudi dans le «New York Times», en dit long sur les sentiments de James Comey à l'égard de Donald Trump. En janvier dernier, le tout nouveau président des Etats-Unis avait convié à la Maison-Blanche les responsables des forces de l'ordre pour les remercier d'avoir assuré la sécurité lors de la cérémonie d'investiture. Très peu à son aise, l'ex-directeur du FBI a tout tenté pour passer inaperçu et éviter d'avoir à serrer la main de Donald Trump. Le problème, c'est que James Comey mesure 203 centimètres. Difficile, donc, de se cacher dans une pièce fermée.

C'est Benjamin Wittes, agrégé supérieur à la Brookings Institution et ami de Comey, qui a raconté cette scène cocasse au «New York Times». «L'ex-patron du FBI portait un costume bleu foncé ce jour-là. Il a raconté à M. Wittes qu'il avait essayé de se camoufler grâce aux rideaux bleus de la pièce, dans l'espoir que M. Trump ne le remarque pas et qu'il ne l'appelle pas», écrit le quotidien. Raté: non seulement le président l'a repéré, mais il l'a fait venir jusqu'à lui.

S'est ensuivie alors une scène passablement gênante. Pensant pouvoir s'en sortir avec une poignée de mains, James Comey a tendu son bras en direction du président. Mais Trump l'a attiré vers lui pour lui faire la bise et Comey ne lui a pas rendu la pareille. Cette espèce de poignée de mains couplée à une bise ratée donne une séquence bizarre, surtout lorsque l'on sait comment la relation entre les deux hommes s'est terminée. Cette anecdote a en tout cas beaucoup amusé les internautes.






(joc)