France

04 février 2013 12:24; Act: 04.02.2013 12:39 Print

Les Parisiennes peuvent enfin porter un pantalon

Un sénateur de droite, Alain Houpert, s'était ému que soit «toujours en vigueur» un texte stipulant que «toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l'autorisation».

storybild

Une loi de l'époque napoléonienne interdisait aux femmes de se travestir. (photo: dr)

Une faute?

«Cette interdiction a été partiellement levée par deux circulaires de 1892 et 1909 autorisant le port féminin du pantalon si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d'un cheval», rappelait l'élu en demandant au gouvernement s'il envisageait de l'abroger.

«L'ordonnance du préfet de police Dubois n°22 du 16 brumaire an IX (7 novembre 1800), intitulée ordonnance concernant le travestissement des femmes est incompatible avec les principes d'égalité entre les femmes et les hommes qui sont inscrits dans la Constitution», rappelle le ministère dans une réponse disponible sur le site www.senat.fr.

Abrogée tacitement

«De cette incompatibilité découle l'abrogation implicite de l'ordonnance du 7 novembre qui est donc dépourvue de tout effet juridique et ne constitue qu'une pièce d'archives conservée comme telle par la Préfecture de police de Paris», dit encore le texte du ministère.

A l'origine, «cette ordonnance visait avant tout à limiter l'accès des femmes à certaines fonctions ou métiers en les empêchant de se parer à l'image des hommes», explique-t-il encore.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch