Etats-Unis

29 janvier 2014 12:46; Act: 29.01.2014 14:45 Print

Ses flatulences l'empêchent de chanter

Une opération chirurgicale a compromis la carrière d'une cantatrice, victime de pets incontrôlables et de pertes urinaires lorsqu'elle donne de la voix. Elle réclame plus de 2 millions de francs à l'hôpital.

Sur ce sujet
Une faute?

Amy Herbst, une Américaine 33 ans, est désespérée. Cette chanteuse d'opéra professionnelle a dû abandonner son métier après son accouchement. Ce n'est pas son nouveau statut de mère qui est en cause, mais les séquelles d'un geste chirurgical.

A chaque fois qu'elle chante, elle ne peut contrôler des pets intempestifs et autres pertes urinaires. Elle vit cette fâcheuse situation depuis la naissance de son fils, en février 2012, écrit le «Daily Mail». La cantatrice accuse l'Hôpital Blanchfield Army Community, dans l'Etat de Kentucky, d'avoir raté la chirurgie réparatrice après l'épisiotomie qu'elle a subie. Cette intervention consiste à pratiquer une incision pour agrandir le périnée au moment de l'accouchement afin de faciliter le passage de l'enfant.

Amy Herbst réclame près de 2 millions de francs à l'hôpital, en guise de dédommagement. Elle affirme que cette intervention était inutile, qu'elle a été faite sans son accord et que, de plus, elle a été ratée. Outre les flatulences et l'incontinence dont elle souffre depuis son accouchement, la trentenaire endure également des douleurs intenses pendant les rapports sexuels.

(ofu)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch