Chili

06 novembre 2017 22:16; Act: 07.11.2017 07:34 Print

Son interminable vie ne lui a pas fait de cadeaux

Les autorités de Santiago l’assurent: le doyen de l’humanité est un de leurs citoyens, Celino Jaramillo, 121 ans.

storybild

Celino Jaramillo, qui a perdu la vue et louïe, est devenu une gloire nationale.

Sur ce sujet
Une faute?

Quand, à 63 ans, Marta Ramirez avait accueilli Don Celino chez elle, elle ne donnait pas longtemps au papy de 99 ans. Aujourd'hui, cette Chilienne a atteint l'âge vénérable de 85 ans... et son protégé est toujours là. Celino Villanueva Jaramillo a fêté cet été ses 121 ans. Les autorités chiliennes assurent qu'il est le doyen de l'humanité, quatre ans plus vieux que Nabi Tajima, que le livre Guiness des records reconnaît comme la personne la plus âgée du monde.

L’ancien travailleur agricole serait né en 1896, date des premiers Jeux olympiques de l'ère moderne et des premières autos Ford. Mais l’homme n’a guère laissé de traces dans les registres d’état-civil, ne s’étant pas marié et n’ayant eu aucun enfant.

Retraite très tardive

Don Celino aurait trimé aux champs jusqu'à sa 80e année, quand son patron lui a dit qu'il serait bien de laisser la place aux jeunes. Il avait alors dû s'installer en ville, dans une baraque misérable au sol de terre battue, qui avait fini par brûler… avec son extrait de naissance. Le retraité avait échappé de justesse à l’incendie.

Depuis lors, le centenaire est devenu une gloire nationale. Une gloire bien modeste. Ainsi en 2011, pour son 115e anniversaire, le président chilien d'alors, le milliardaire Sebastian Pinera, était venu saluer et couvrir de cadeaux et «exemple de santé et de vitalité pour tous les citoyens». Mais la générosité présidentielle n’était pas allée jusqu’à fournir au vieillard une couverture médicale, note «The Guardian». Six ans plus tard, Don Celino – totalement édenté, aveugle à 90% et sourd à 85% – peine toujours à obtenir des soins gériatriques adaptés.

(arg)