Réseaux sociaux

01 mars 2017 21:08; Act: 01.03.2017 23:06 Print

Son montage avant/après gêne, sa réplique cartonne

Fière d'avoir abandonné un régime qui détruisait sa vie, une jeune femme a fièrement affiché ses nouvelles rondeurs sur Instagram. Critiquée, elle a répondu avec brio.

Une faute?

Les réseaux sociaux regorgent de montages photos avant/après montrant les pertes de poids plus ou moins impressionnantes de certains internautes. Megan Jayne Crabbe, elle, nage à contre-courant. Le mois dernier, la jeune blogueuse de 24 ans a publié sur son compte Instagram un cliché d'elle datant de plus de deux ans à côté d'une image la montrant telle qu'elle est aujourd'hui. A l'époque, Megan s'imposait un régime strict et un programme d'entraînement intensif pour rester mince. Mais un jour, la jeune femme a lâché prise, explique le Huffington Post.

Elle a décidé d'assumer sa prise de poids en expliquant avoir retrouvé une certaine liberté ainsi qu'une bonne dose d'estime de soi. Les confidences de la jeune femme ont touché de nombreux internautes, qui l'ont félicitée pour sa sincérité et sa manière de voir les choses. Mais Megan a également reçu toutes sortes de messages haineux et insultants de personnes qui ne comprennent pas qu'elle ait choisi de «détruire» son corps ainsi. Loin de se laisser impressionner, la blogueuse a persisté et signé. Dimanche, elle a publié un nouveau montage avant/après. En légende, elle a pris le temps de répondre à certains des commentaires assassins.



A une personne qui estimait qu'elle semblait «tellement plus en forme avant», Megan a répondu: «C'est marrant, tu me semblais tellement plus intelligent avant que tu ne mettes la santé et le poids sur le même pied d'égalité et avant que tu n'oublies que la santé mentale, c'est la santé aussi.» Un internaute sceptique a estimé que Megan «n'avait pas besoin de devenir grosse pour aimer son corps».

«Le bonheur n'est pas une taille»

Ce à quoi la jeune femme a rétorqué: «J'aurais pu rester comme ça et retomber dans le trouble alimentaire qui a failli me tuer quand j'avais 15 ans. J'aurais pu continuer à m'affamer et à m'entraîner de manière obsessionnelle pendant plusieurs heures par jour mais cela ne m'aurait jamais permis de m'aimer moi-même.» Pour répondre à une personne qui lui disait qu'elle ne pouvait «certainement pas être heureuse avec ce corps», Megan a écrit: «Le bonheur n'est pas une taille (...) Je n'arrêterai jamais de dire aux gens qu'ils méritent le bonheur tels qu'ils sont.»

Cette mise au point a plu à près de 120'000 internautes, qui ont remercié Megan de faire passer un message si positif sur l'estime de soi. Plusieurs femmes ont confié à la blogueuse que son texte les avait convaincues d'arrêter de s'autoflageller. Et une foule d'utilisateurs d'Instagram ont estimé que Megane était resplendissante avec ses rondeurs. «Merci beaucoup pour l'espoir que cette photo me donne», a écrit une jeune femme.

(joc)