Tour Grenfell

14 septembre 2017 14:57; Act: 15.09.2017 07:37 Print

«Il a vu des bébés jetés par les fenêtres»

Le juge à la retraite chargé de l'enquête publique sur l'incendie de la tour Grenfell à Londres a promis des réponses.

Voir le diaporama en grand »
Une audience s'est ouverte avec une minute de silence en mémoire des victimes et un hommage a également été rendu aux survivants à Londres (Jeudi 14 septembre 2017). Après l'incendie de la tour, le gouvernement britannique a ordonné l'inspection de 600 immeubles à travers le pays. Kensington était sous le feu des critiques vendredi pour avoir réclamé une réduction des coûts des travaux de rénovation de la tour Grenfell, où au moins 80 personnes sont mortes dans un incendie le 14 juin. (Vendredi 30 juin 2017) L'entreprise américaine Arconic a annoncé lundi l'arrêt de la vente du revêtement impliqué dans l'incendie de la tour Grenfell, pour les bâtiments en hauteur. (Lundi 26 juin 2017) Un total de 800 appartements répartis dans 5 tours d'habitation du nord de Londres vont être «évacués immédiatement», a annoncé vendredi soir la municipalité de Camden. (Vendredi 23 juin 2017) Les tests effectués sur les revêtements extérieurs de plusieurs immeubles en Grande-Bretagne après l'incendie de la tour Grenfell à Londres ont montré qu'ils étaient «inflammables», a déclaré jeudi la Première ministre britannique Theresa May. (Jeudi 22 juin 2017) Une semaine après l'incendie de la tour Grenfell à Londres, qui a fait au moins 79 morts, une odeur de mort et de décombres brûlés flotte encore sur un quartier traumatisé. (Mercredi 21 juin 2017) Selon un nouveau bilan, l'incendie de la tour Grenfell a fait au moins 79 morts ou présumés morts selon la police (19 juin 2017). «Je crains qu'il y ait désormais 79 personnes dont nous pensons qu'elles sont mortes ou sont disparues et dont nous présumons donc qu'elles sont mortes», a dit un chef de la police. (19 juin 2017) Les dégâts sont considérables à l'intérieur. (19 juin 2017). Les dégâts sont considérables à l'intérieur. (19 juin 2017). Le bilan de l'incendie qui a ravagé une tour à Londres, dans la nuit de mardi à mercredi, a encore grimpé. Il y a au moins 58 victimes, au lieu des 30 annoncés précédemment. (Samedi 17 juin 2017) La reine Elizabeth II a appelé à l'unité après l'incendie de la tour Grenfell, qui a fait au moins 30 morts. La souveraine a adressé un message au ton inhabituel alors qu'ont lieu les célébrations pour son 91e anniversaire. (Samedi 17 juin 2017) Des dizaines de manifestants en colère après l'incendie de la tour Grenfell à Londres qui a fait au moins 30 morts ont envahi vendredi après-midi la mairie du quartier dont dépend l'immeuble de logements sociaux. (16 juin 2017) Selon un nouveau bilan provisoire, l'incendie aurait fait au moins 30 morts. (16 juin 2017) La police s'attend à un long et difficile travail d'identification des victimes de l'incendie qui a ravagé une tour de logements sociaux à Londres, faisant au moins 17 morts. (Jeudi 15 juin 2017) Un nouveau bilan communiqué jeudi vers midi fait état d'au moins 17 morts, a annoncé la police. (Jeudi 15 juin 2017) La Première ministre Theresa May s'est rendue jeudi aux abords de la tour. Elle a annoncé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les causes de cette «tragédie épouvantable». (jeudi 15 juin 2017) Le feu continue de ravager plusieurs étages de la Grenfell Tower, près de 24 heures après le début de l'incendie. (Mercredi 14 juin 2017) Les recherches se poursuivent dans la tour mais les derniers étages sont encore inaccessibles, laissant craindre le pire. (Mercredi 14 juin 2017) Le nombre de victimes est passé à 12 mais la police craint de voir ce nombre augmenter alors que de nombreuses personnes étaient toujours portées disparues. (Mercredi 14 juin 2017) Une chaîne de solidarité s'est mise en place entre les Londoniens. Des habitants ont apporté des vivres et divers produits de première nécessité pour les sinistrés. (Mercredi 14 juin 2017) Un bilan intermédiaire faisait état vers 13h d'au moins six morts et 64 blessés emmenés dans des hôpitaux, dont 20 se trouvaient dans un état critique. (Mercredi 14 juin 2017) Des locaux ont été réquisitionnés pour soigner les blessés. Un pompier constate les dégâts dans l'un des 27 étages de la tour. Des centaines de personnes, dont 250 pompiers, 100 policiers et 100 soignants, ont été mobilisées pour porter secours aux sinistrés. Le travail des pompiers devrait durer en tout cas toute la journée, a annoncé leur cheffe. Selon les pompiers, l'incendie a fait plusieurs morts, ont-ils annoncé peu avant 9h (heure suisse). Quelque 200 pompiers étaient sur place. Leur travail est rendu difficile «à cause de la taille et de la complexité de l'immeuble», a déclaré Dany Cotton, responsable de la London Fire Brigade. Le sinistre était visible à plusieurs kilomètres à la ronde. Au moins 30 personnes ont été blessées dans l'incendie, ont indiqué les secours vers 7h. (Mercredi 14 juin 2017) Les pompiers ont arrosé la façade de l'immeuble avec des lances à incendie. Certains habitants appelaient au secours depuis leur fenêtre. (Mercredi 14 juin 2017) Les habitants ont été surpris durant la nuit. Les images sont spectaculaires. (Mercredi 14 juin 2017) «Événement majeur à la Grenfell Tower à Kensington. 40 camions à incendie et 200 pompiers sur place», a tweeté le maire de Londres, Sadiq Khan, à l'aube. (Mercredi 14 juin 2017) «L'incendie va du 2e au 27e étage», ont indiqué les sapeurs-pompiers de Londres. La police était également en train d'évacuer une partie des immeubles et maisons voisins, menacés par la chute de débris lourds. (Mercredi 14 juin 2017) Plusieurs personnes ont été prises en charge pour des blessures diverses, dont deux pour des inhalations de fumée. (Mercredi 14 juin 2017) Dans cette tour de 120 appartements dont la construction date de 1974, un collectif de résidents s'était plaint à plusieurs reprises ces dernières années de l'état de l'immeuble et des risques d'incendie potentiels. (Mercredi 14 juin 2017) Il y aurait des blessés, selon les services de secours. (Mercredi 14 juin 2017) Deux cents pompiers étaient mobilisés pour maîtriser l'incendie. (Mercredi 14 juin 2017) L'immeuble était toujours en flammes vers 05h00. Une large colonne de fumée s'élevait dans le ciel londonien. (Mercredi 14 juin 2017) Des témoins disent avoir entendu des cris sortant de l'immeuble et avoir vu des personnes se trouvant toujours à l'intérieur, notamment dans les étages supérieurs. Des dizaines de résidents se sont retrouvés sur le trottoir, souvent en pyjama, certains essayant de contacter des proches coincés dans la tour. (Mercredi 14 juin 2017) Les 27 étages de la tour ont pris feu. (Mercredi 14 juin 2017) Un incendie s'est déclaré dans la nuit de mardi à mercredi à Londres, dans une tour d'habitation. (Mercredi 14 juin 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

«Des réponses seront apportées», a promis jeudi le juge à la retraite chargé de l'enquête publique sur l'incendie de la tour de logements sociaux Grenfell à Londres, qui avait fait au moins 80 morts en juin et choqué le pays.

L'audience s'est ouverte avec une minute de silence en mémoire des victimes et un hommage a également été rendu aux survivants, marqués à vie par cette catastrophe, a souligné l'ancien magistrat, Martin Moore-Bick. Il a affirmé qu'il se ferait un devoir de déterminer «comment une catastrophe d'une telle ampleur a pu se produire au XXIe siècle à Londres».

Son rôle est aussi de dire si l'incendie aurait pu être évité alors que les habitants avaient alerté à plusieurs reprises la municipalité du très cossu quartier de Kensington et Chelsea, gestionnaire de la tour, lui faisant part de leurs craintes concernant la sécurité. L'immeuble de 24 étages s'était enflammé comme une torche dans la nuit du 13 au 14 juin. Selon les premiers éléments de l'enquête policière, le feu est parti d'un congélateur défectueux avant de se propager à grande vitesse au reste du bâtiment.

Corps entièrement calcinés

Le revêtement récemment posé, composé de plaques de composite d'aluminium et polyéthylène (plastique), a été mis en cause dans la virulence de l'incendie. L'émission de gaz toxiques pourrait aussi avoir empoisonné certaines victimes. Au moins 80 personnes sont mortes, mais ce terrible bilan pourrait s'alourdir car personne ne sait combien de personnes se trouvaient exactement le soir du drame dans la tour.

Parmi elles, seules 58 ont pu pour l'instant être identifiées, dont un petit garçon de deux ans retrouvé avec le corps de sa mère de 32 ans au 14e étage. Certains corps ont été entièrement calcinés. «Nous savons que nous n'aurons pas de réponse aujourd'hui mais nous voulons voir comment ils vont travailler», a déclaré Vassiliki Siavrou Loraine, dont plusieurs amis sont morts dans l'incendie.

«Nous voulons qu'ils creusent pour déterminer les responsabilités», a ajouté cette femme qui vit depuis 34 ans dans le quartier, venue voir la retransmission de l'audience sur les écrans déployés dans une église de Notting Hill proche de la silhouette calcinée de la tour. L'ex-juge Moore-Bick a refusé la requête des survivants de voir un habitant du quartier siéger au sein de l'enquête publique, estimant que cela pourrait «nuire à (son) impartialité». Jeudi, il a promis un rapport d'étape d'ici fin mars-début avril.

«Où est passé l'argent?»

Vêtue d'un tee-shirt portant la tour Grenfell et le mot «meurtrier» en rouge«, Marcia Haynes explique que sa fille et son petit-fils habitaient en face de la tour et ont été évacués.

«Mon petit-fils est traumatisé parce que son ami Yassin est mort dans l'incendie. Il a vu des bébés jetés par les fenêtres. Il ne peut plus dormir», raconte-t-elle, avant de dénoncer aussi la situation précaire dans laquelle il vit depuis avec sa mère. «Depuis qu'ils ont été évacués, ils ont déménagé deux fois (...) aucune solution permanente ne leur a été offerte. Où est passé l'argent? Des millions ont été levés mais les victimes n'ont pas vu un sou», affirme-t-elle.

Au moins 200 familles ont besoin d'être relogées mais seulement deux ont reçu pour le moment un logement permanent, conduisant les habitants - dont beaucoup d'immigrants ou de personnes aux revenus modestes - à dénoncer leur abandon. «Les gens ne font plus confiance à leurs représentants», a expliqué le révérend Mike Long, qui les accueillait dans son église.

Parallèlement à l'enquête publique, la police mène ses propres investigations et n'a pas exclu des inculpations pour homicide si des manquements à la réglementation sont constatés.

(nxp/afp)