Etats-Unis

22 avril 2017 20:05; Act: 22.04.2017 21:39 Print

«Oh mon dieu! Le steward a failli frapper le bébé!»

La société American Airlines a suspendu l'un de ses employés après un incident survenu vendredi, sur un vol reliant San Francisco à Denver.

Sur ce sujet
Une faute?

Après le scandale qui a éclaté dans un avion de la compagnie United Airlines, lorsqu'un passager a été évacué manu militari pour une histoire de surbooking, une autre société aérienne américaine est entachée par un nouvel incident qui fait déjà le buzz sur Internet.

Sur le vol reliant San Francisco à Denver, vendredi, une dispute a éclaté entre un passager mécontent et un steward, car l'employé se serait montré violent avec une mère et son enfant. «Oh mon dieu, un steward a violemment arraché une poussette des mains d'une femme sur mon vol, en la frappant et en manquant le bébé de peu, explique l'une des passagères témoin de l'incident sur Facebook. Ensuite il a essayé de se battre avec un passager qui a défendu la femme».

Sur la vidéo, on peut effectivement voir une femme bouleversée tenant son bébé dans les bras, ainsi qu'un homme visiblement agacé, qui n'hésite pas à se confronter au membre de l'équipage en cause. «Reste en dehors de ça! Allez, frappe-moi! Tu ne connais pas toute l'histoire», crache successivement le steward. «Je me moque de l'histoire, rétorque le passager furieux, tu as failli frapper un bébé!»

«Nous sommes profondément désolés»

American Airlines a réagi peu de temps après l'indicent, condamnant la réaction de son employé, qui a été suspendu à la suite de la diffusion des images sur les réseaux sociaux: «Nous avons vu la vidéo et avons déjà ouvert une enquête», écrit la porte-parole d'American Airlines, Leslie Scott, dans un courriel à l'AFP. Ce que nous voyons dans la vidéo ne reflète pas nos valeurs ou la manière dont nous prenons soin de nos clients», ajoute-t-elle.

La steward a été suspendu le temps de l'enquête, a indiqué American Airlines.

«Nous sommes profondément désolés de la peine infligée à cette passagère et à sa famille ainsi qu'à tout autre passager affecté par cet incident», ajoute le communiqué. La porte-parole a précisé que cette passagère avait décidé de prendre un autre vol et qu'elle s'était vue offrir un siège en première classe pour son vol international.

(ade)