Attentat de Londres

23 mars 2017 10:44; Act: 23.03.2017 11:06 Print

Les tentatives des secours pour sauver le terroriste

Des images diffusées après l'attaque montrent cinq ambulanciers prendre en charge l'assaillant quelques instants après sa tentative d'intrusion au Parlement britannique.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Trois personnes sont mortes et une quarantaine d'autres ont été blessées après qu'un homme barbu vêtu de noir a lancé mercredi en début d'après-midi sa voiture contre la foule sur le pont de Westminster, face à Big Ben, avant de poignarder à mort un policier en essayant de pénétrer dans le Parlement.

L'assaillant a agi seul, et selon les enquêteurs son acte n'a pas été revendiqué pour le moment. Après avoir embouti son véhicule contre les grilles du Parlement, il a couru pour tenter de pénétrer dans l'enceinte avant de poignarder un policier.

«Pas de commentaires»

La police a fait feu sur lui alors qu'il essayait de s'attaquer à un deuxième officier. «Je ne vais pas faire de commentaires sur l'identité de l'assaillant (...), mais nous privilégions la piste du terrorisme islamiste», a déclaré mercredi soir le commandant de l'antiterrorisme à Scotland Yard, Mark Rowley.

Selon lui, l'assaillant a d'abord renversé plusieurs piétons, dont trois policiers, sur le pont. Deux personnes sont mortes sur Westminster Bridge et plus d'une dizaine ont été soignées sur place. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée.


«J'ai clairement entendu des coups de feu. J'ai vu tomber quelqu'un vêtu de noir. Je pense que c'était un policier», a déclaré à l'AFP une employée du Parlement qui a vu la scène depuis son bureau. Des images montrent les ambulanciers portant secours au terroriste, sérieusement blessé. Malgré ces premiers soins administrés très rapidement, l'homme est décédé des suites de ses blessures.


(20 minutes/afp)