Incendie au Portugal

19 juin 2017 14:54; Act: 19.06.2017 14:54 Print

«Nul ne peut expliquer» comment ils ont survécu

Un trentenaire a traversé les flammes au volant d'une camionnette pour sauver sa femme et sa fille de 11 ans. Cette famille s'en est miraculeusement sortie.

Sur ce sujet
Une faute?

Hugo Santos et sa famille sont des miraculés. Voyant le feu ravager sa maison, le Portugais de 33 ans a tenté le tout pour le tout pour échapper aux flammes. L'homme a sauté dans une camionnette avec sa femme et sa fille de 11 ans en espérant fuir Perogao Grande, où le feu s'est déclaré.



Au péril de sa vie et de celles de sa famille, Hugo a conduit du mieux qu'il pouvait pour sortir de cet enfer. «Je craignais pour nos vies, je pensais que nous allions y rester. J'ai failli perdre le contrôle à plusieurs reprises à cause de l'intensité des flammes», explique-t-il à l'agence portugaise Lusa. La vitesse de propagation du feu étant impitoyable, la petite famille a fini sa course contre un arbre. Elle a continué de fuir à pied à travers les sentiers et s'en est miraculeusement sortie. «Personne ne peut expliquer» cette issue inespérée. Tous n'ont pas eu cette chance: des dizaines d'automobilistes ont perdu la vie sur la nationale 236 en essayant de fuir l'incendie.

Dimanche, Hugo est revenu devant sa maison pour constater les dégâts. «Il ne reste rien de la maison. Tout, dans le paysage, est recouvert de gris et de charbon», décrit-il. Encore sous le choc, le Portugais a été estomaqué par la manière dont le feu a pris et la vitesse à laquelle il s'est propagé. «Jamais, jamais, je n'ai vu quelque chose de comparable à cela», explique le trentenaire.



Le papa du jeune homme, âgé de 57 ans, a été hospitalisé à Nossa Senhora da Guia, tout comme de nombreuses victimes. «Aucune n'a subi de blessures considérées comme graves, elles sont toutes mineures», a déclaré un responsable de l'établissement. L'hôpital sert surtout de refuge aux sinistrés et son personnel leur apporte le soutien psychologique dont ils ont cruellement besoin.

(joc)