Présidentielle française

19 avril 2017 10:17; Act: 19.04.2017 11:15 Print

«Rends l'argent François»: la visite de Fillon annulée

Le candidat de la droite a dû annuler sa visite mercredi dans une école parisienne: les élèves avaient prévu des blagues en rapport avec les affaires.

storybild

François Fillon et Alain Juppé s'afficheront ensemble ce mercredi. (photo: AFP/Georges Gobet)

Sur ce sujet
Une faute?

C'était à l'agenda du candidat ce mercredi: François Fillon et Alain Juppé devaient s'afficher ensemble lors d'une visite de l'Ecole 42 à Paris, avait indiqué une source au sein du parti Les Républicains (LR). Le vainqueur de la primaire de la droite et son finaliste malheureux devaient visiter cette école spécialisée dans la formation des développeurs en informatique, située dans le nord de Paris et cofondée par le patron de Free, Xavier Niel. Sauf que les élèves avaient visiblement envie de rigoler et qu'ils prévoyaient des blagues que l'ancien Premier ministre n'aurait guère appréciées.

Selon nos confrères de RTL en France, les petits génies de l'informatique envisageaient, par exemple, de changer le message qui s'affiche sur les portiques de sécurité au moment de passer leur badge, de «Bonjour François» en «Rends l'argent François». D'autres auraient pensé à mettre Penelope Fillon sur tous les fonds d'écran ou balancer de la farine. Bref, trop dangereux pour le candidat qui s'affichera finalement avec Alain Juppé dans les locaux de la plateforme de streaming Deezer.

Juppé dans l'opposition si Sens commun entre au gouvernement

Par ailleurs, selon Le «Canard enchaîné», le maire de Bordeaux a déclaré devant des proches qu'il ne «soutiendra pas un gouvernement dont la ligne serait dictée par Sens commun. C'est simple, je serai dans l'opposition». Cette affirmation confirme d'anciennes positions défendues par Alain Juppé depuis le début de la campagne. Il avait notamment regretté début mars «le noyau des militants et sympathisants LR qui s'est radicalisé».

Un autre ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, a tenu un discours allant dans le même sens mercredi. «Je veille à ce que les principes républicains soient respectés, c’est pour ça que, comme Alain Juppé, je ne souhaiterais pas que Sens commun (ndlr: mouvement issu de la Manif pour tous) dicte sa ligne au gouvernement», a déclaré M. Raffarin, qui avait soutenu le maire de Bordeaux lors des primaires de la droite. «Je souhaite que personne ne dicte une ligne autre que celle du projet de François Fillon pour lequel je vote», a poursuivi l’élu de la Vienne, «pas plus les cathos ou les francs-maçons».

François Fillon avait déclaré mardi vouloir former une majorité allant de Sens commun à François Baroin, de «gens très à droite» à Nathalie Kosciusko-Morizet. Ils ont «tous vocation» à «faire partie du gouvernement» s’il était élu président de la République.

(mc/20 minutes/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nag2 le 19.04.2017 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui ?

    Donc il veut être président de la France et il flippe devant 3 informaticiens ?

  • Elle Est Belle La France le 19.04.2017 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courage

    Lâche et trouillard hahaha

  • Serge le 19.04.2017 10:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah ah, peur des enfants!

    Ça veut devenir président et ça peur des blagues d'enfants!!! Pauvre Fillon, il n'est décidément plus crédible!

Les derniers commentaires

  • fa le 19.04.2017 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    Quand la presse a révélé l'affaire Fillon, M. Fillon a déclaré "on veut ma mort" (politiquement) Les 2 terroristes l'ont écouté ......

  • fa le 19.04.2017 23:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    Quand la presse a révélé l'affaire Fillon, M. Fillon a déclaré "on veut ma mort" (politiquement) Les 2 terroristes l'ont écouté ......

  • fa le 19.04.2017 23:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    Quand la presse a révélé l'affaire Fillon, M. Fillon a déclaré "on veut ma mort" (politiquement) Les 2 terroristes l'ont écouté ......

  • jpblc le 19.04.2017 22:53 Report dénoncer ce commentaire

    a-t-on le choix ?

    Fillon moins mauvais que 4) «(Eau par exemple), 10%, ou 20% (EDF, téléphone, savon, etc.), ou les taxes exorbitantes sur lessence. Si la moitié de ses achats sont soumis à TVA, cest un autre 4,5% qui va faire fondre encore les 55%. Il va lui rester 50,5%. Possédé à 50% Cest ainsi que se termine presque le parcours du combattant de notre salarié pour sa survie financière. Dans la culture communiste qui nous gangrène, notre salarié nest maître que de 50% de son revenu réel. Il est à demi « possédé » par le « social », ignorant les vrais chiffres de la mainmise de létat sur sa vie...

  • jpblc le 19.04.2017 22:52 Report dénoncer ce commentaire

    a-t-on le choix ?

    Fillon changera peut-être la donne, mais Macron non. 3) « sans compensation pour le travail supplémentaire). Supposons que nous parlons du salaire mensuel moyen de 1500 pour un célibataire. Notre salarié va payer 1162 à lannée, soit 6,45% de son revenu net, 3,8 % de son revenu brut. Ce qui fait passer son revenu net de 58,5% à 55% (Arrondi). La TVA et la taxe sur lessence Bah ! Vous croyez quil en a fini avec les taxes. Bin non, pas encore. Quand notre gars va faire ses achats, il acquittera de façon « invisible » encore la TVA à 5,5% (Eau par exemple), 10%, ou 20% (EDF, téléphone,