Italie

13 septembre 2017 05:29; Act: 13.09.2017 08:04 Print

Législation durcie contre la propagande fasciste

Les députés italiens ont voté mardi un renforcement de la législation contre la propagande fasciste. Le Sénat doit l'approuver.

storybild

La façade du Parlement italien à Rome, le 18 août 2017. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Chambre des députés du Parlement italien a voté mardi un durcissement de la législation contre la propagande fasciste. Cette décision a été prise plus de 70 ans après la mort du dictateur Benito Mussolini.

Les groupes de défense des droits de l'homme font état d'un racisme croissant en Italie face à l'arrivée en masse de migrants venus d'Afrique. La législation actuelle ne sanctionne la propagande fasciste que si elle est considérée comme faisant partie d'un plan pour faire renaître le Parti national fasciste fondé par Mussolini, au pouvoir en Italie de 1922 à 1943.

Si le texte voté par la Chambre des députés est approuvé par le Sénat, la distribution d'objets et d'images fascistes ou nazies sera interdite ainsi que le salut romain exécuté le bras tendu face à soi. Les contrevenants encourent deux ans de prison. La peine pourra être alourdie de huit mois supplémentaires si les représentations prohibées sont distribuées via internet.

Idéologie freinée

Les partis d'opposition, et notamment le Mouvement 5 étoiles (M5S) de Beppe Grillo et le parti de droite Forza Italia de l'ancien président du Conseil Silvio Berlusconi, estiment que le texte est attentatoire à la liberté d'expression. Mais Emanuele Fiano, le député du Parti démocrate (PD) au pouvoir à l'origine du texte, récuse ces accusations et estime que la nouvelle loi «freinera le retour de l'idéologie d'extrême droite».

Mussolini, allié d'Adolf Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale, a été exécuté en 1945. Il est toujours admiré par un noyau de partisans de l'extrême droite. Des affiches fascistes apparaissent régulièrement sur les panneaux d'affichage des villes. La dernière en date est l'image stylisée d'une femme blanche agressée par un Noir musclé.

«Défendez-la des nouveaux envahisseurs», dit l'affiche, lancée par le micro-parti Forza Nuova en référence à une affaire de viol qui a fait grand bruit le mois dernier. Quatre étrangers ont été accusés de viol en réunion contre une touriste polonaise.

Contexte tendu

Plus de 600'000 migrants, principalement Africains, sont entrés en Italie ces quatre dernières années. Cela a favorisé le développement d'un sentiment xénophobe dans le pays et l'influence des partis de droite et d'extrême droite tenants d'un contrôle strict aux frontières.

Dans ce contexte politique tendu, le PD a été contraint mardi de reporter l'adoption d'un texte controversé qui visait à accorder la nationalité italienne aux enfants d'immigrants.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Herod le 13.09.2017 09:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Psshut

    Faire taire une partie de la population est aussi une forme de dictature. Surtout que la montée du scepticisme migratoire est dû à des raisons évidentes.

  • François le 13.09.2017 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    2 ça va, 3 c'est trop

    La gauche peut interdire ce quel veut, ça n'empêchera pas les gens de penser ce qu'il veulent, et ne fera que de créer des tensions supplémentaires.

  • Oto Mobil le 13.09.2017 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Pensée unique ?

    Donc, si je résume : toutes pensées ou paroles n'étant pas systématiquement compatible avec la pensée unique prêchée par la gauche sera bien évidement traitée de fasciste !?....ce qui est déjà largement le cas d'ailleur !

Les derniers commentaires

  • Lexou le 13.09.2017 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dictature quand tu nous tiens

    Eh oui la dictature même dans les manières de penser et de parler ... Ils suivent l'exemple de l'UE ...,

  • pol le 13.09.2017 12:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aller plus loin

    Très bien comme mesure. Je propose d'aller plus loin, et de faire des listes de personnes ayant des accointances avec les milieux d'extrême droite afin de les surveiller.

    • Jojo la tulipe le 13.09.2017 15:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @pol

      Tout à fait d'accord, les radicalisé religieux sont fiché et surveillé, les extrémistes de droite devrait l'être aussi. Ils sont aussi dangereux l'un comme l'autre.

    • Pol jojo le 13.09.2017 15:52 Report dénoncer ce commentaire

      Distinction

      Les radicalisés détruisent, l'extrème droite protège, c'est pas la même chose.

  • François le 13.09.2017 10:38 Report dénoncer ce commentaire

    2 ça va, 3 c'est trop

    La gauche peut interdire ce quel veut, ça n'empêchera pas les gens de penser ce qu'il veulent, et ne fera que de créer des tensions supplémentaires.

  • Christian Charles le 13.09.2017 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Inversion accusatoire

    Très bien, mais quand va-t-on cesser de parler de droite pour Mussolini et Hitler qui était tout deux des socialistes revendiqués? Cette dialectique fallacieuse ne visent-elles pas à camoufler la réelle filiation idéologie de leurs descendants socialistes actuels en ostracisant les patriotes, indépendants et démocrates? À quelle fin? Le fascisme, et l'imposition de la volonté de la minorité à la majorité, est en effet plus le fait des socialistes que celle de la droite d'essence nécessairement plus libérale. . .

  • Oto Mobil le 13.09.2017 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Pensée unique ?

    Donc, si je résume : toutes pensées ou paroles n'étant pas systématiquement compatible avec la pensée unique prêchée par la gauche sera bien évidement traitée de fasciste !?....ce qui est déjà largement le cas d'ailleur !

    • Jojo la tulipe le 13.09.2017 12:41 Report dénoncer ce commentaire

      Otto ou Oto?

      Il y a qu'un ''surdoués'' de nationaliste pour croire que la droite est l'équivalent de lextrême droite...... Votre sois disant pensées unique est celle de millions de concitoyen suisse, droite comme de gauche.