Pêcheurs nord-coréens

05 décembre 2017 21:27; Act: 06.12.2017 15:17 Print

«Tout a disparu» sur l'îlot japonais

L'îlot japonais sur lequel huit pêcheurs nord-coréens avaient trouvé refuge pendant une tempête a été littéralement pillé. Même un poster de dessin animé s'est volatilisé.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Tout a disparu», jusqu'à la poignée de porte d'un cabanon, sur un îlot inhabité du nord du Japon, où dix pêcheurs nord-coréens avaient brièvement séjourné la semaine dernière pour échapper à une tempête, a témoigné mardi le gardien du refuge. «Tout ce qui était en métal a disparu, y compris des charnières et une poignée de porte», a déclaré à la chaîne japonaise Fuji TV Shusaku Yoshida, le responsable du refuge de l'îlot servant d'abri occasionnel pour pêcheurs, dont le cadenas a été brisé selon lui.

M. Yoshida a énuméré la liste des objets manquants: «Deux téléviseurs, trois réfrigérateurs, une machine à laver, un four micro-ondes, deux chaînes stéréo, un lecteur de CD/DVD, une scie électrique, un poêle, du charbon, une moto et un générateur électrique. J'étais tellement surpris que j'ai dû m'asseoir», a confié cet homme de 67 ans. Lundi, un responsable des garde-côtes japonais avait déclaré à l'AFP que plusieurs panneaux solaires du phare de l'îlot avaient également disparu, ainsi que des couvertures et un poster de dessin animé dans le refuge.

Grands risques pour les pêcheurs

Les autorités nipponnes continuaient d'enquêter mardi sur ces vols, et ont rattrapé la modeste embarcation en bois des pêcheurs nord-coréens, qui avaient repris la mer en fin de semaine dernière après avoir brièvement séjourné sur l'îlot de Matsumae Kojima, situé à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de la pointe sud de la grande île de Hokkaido (nord du Japon). Certains d'entre eux ont reconnu avoir «pris» certains objets de l'îlot, selon l'agence japonaise Jiji. Selon d'autres médias, les pêcheurs auraient jeté dans la mer certains objets à la vue des autorités japonaises les rattrapant. Neuf d'entre eux étaient toujours interrogés mardi en pleine mer, le dernier ayant été hospitalisé lundi en raison de maux d'estomac.

Malgré les vives tensions dans la région en raison des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, Pyongyang semble encourager ses pêcheurs à s'aventurer loin en mer du Japon, bordée par la péninsule Coréenne, la Russie extrême-orientale et l'archipel japonais, pour tenter de faire de grosses prises, selon des experts. Les pêcheurs nord-coréens s'exposent ainsi à de grands risques, en raison de leurs bateaux souvent vétustes et sous-équipés. Il n'est pas rare pour les autorités nipponnes de découvrir des cadavres à l'intérieur ou à proximité de dizaines d'embarcations à la dérive près du Japon ou échouées sur ses côtes chaque année.

(afp)