Lactalis

14 janvier 2018 01:23; Act: 14.01.2018 21:42 Print

Lait pour bébé contaminé rappelé dans 83 pays

Le PDG du groupe Emmanuel Besnier promet d'indemniser toutes les familles touchées par une contamination à la salmonellose.

storybild

Image d'illustration. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Sortant de son silence dans un long entretien au Journal du Dimanche, le premier jamais accordé à la presse par ce patron de 47 ans à la discrétion légendaire, Emmanuel Besnier défend pied à pied sa gestion de la crise, vertement critiquée ces derniers jours par le gouvernement et les consommateurs.

«A aucun moment il n'y a eu une volonté de cacher les choses», assure M. Besnier, qui dirige l'entreprise familiale depuis 2000, comme son père et son grand-père avant lui. Mais «c'est vrai, je ne suis pas d'une nature expansive. Dans une crise comme celle-là, on cherche d'abord à agir», se justifie-t-il pour expliquer son refus de prendre la parole jusqu'ici.

A l'issue d'une rencontre vendredi avec le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, qui avait fustigé une «entreprise défaillante», le groupe Lactalis a annoncé la reprise de tous les lots de lait infantile produits dans l'usine incriminée de Craon (ouest), élargissant encore les rappels successifs lancés depuis début décembre.

Emmanuel Besnier dit avoir lui-même proposé au gouvernement cette mesure qui s'étend à 83 pays, notamment la Chine ou l'Algérie.

«Il faut mesurer l'ampleur de cette opération : plus de 12 millions de boîtes sont concernées», souligne-t-il, assurant que les distributeurs n'auront plus à trier les produits en fonction de la date de fabrication. «Ils savent qu'il faut tout retirer des rayons».

Bébés hospitalisés sortis d'affaire

Trente-sept bébés ont été atteints de salmonellose en France - dont 18 avaient été hospitalisés - après avoir consommé un lait ou un produit d'alimentation infantile Lactalis infecté, selon un nouveau bilan au 11 janvier. Ils vont tous «bien», selon l'agence sanitaire Santé publique France.

Un nourrisson a également contracté la salmonellose en Espagne et un autre cas reste à confirmer en Grèce. «Il n'y a plus de nouveau cas depuis le 8 décembre. Celui qui a été annoncé en Espagne remonte au mois d'octobre», affirme le PDG du groupe laitier.

Toutes les familles indemnisées

Interrogé sur les «centaines» de plaintes déposées par des parents dans toute la France, où une enquête préliminaire a été ouverte pour «blessures involontaires» et «mise en danger de la vie d'autrui», M. Besnier promet de ne rien cacher.

«Il y a des plaintes, il y aura une enquête, nous collaborerons avec la justice en donnant tous les éléments qu'on nous demandera. Nous n'avons jamais pensé agir autrement». «Nous indemniserons toutes les familles qui ont subi un préjudice», ajoute-t-il. Pour le porte-parole du gouvernement Benjamin Grivaux, «indemniser c'est bien mais l'argent n'achète pas tout».

Ce dernier a promis dimanche que «l'enquête n'épargnera personne», y compris l'Etat qui «prendra sa part de responsabilité», notamment en raison de la présence de boîtes de lait infantile potentiellement contaminées dans des hôpitaux.

Lactalis s'est vu reprocher d'avoir manqué de transparence et tardé à réagir après la détection de salmonelle dans son usine de Craon, lors d'auto-contrôles réalisés en août et novembre. Cette contamination, qui concernait seulement l'environnement du site et non les produits, n'a été révélée au public que début décembre.

C'est ensuite le rappel des lots de lait infantile en trois étapes en décembre qui a semé la zizanie.

Le retrait s'est par ailleurs révélé incomplet, certains distributeurs ayant continué à vendre des produits potentiellement contaminés pendant encore plusieurs semaines. «Notre métier, c'est de mettre des produits sains sur le marché. Si cela n'a pas été le cas, c'est notre responsabilité», reconnaît Emmanuel Besnier, ajoutant toutefois, qu'à son sens, «il n'y a pas eu de manquements de notre part sur les procédures».

De son côté, le patron des députés du parti présidentiel La République en marche Richard Ferrand a réclamé dimanche que toute la lumière soit faite, sans exclure la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire réclamée par plusieurs groupes d'opposition.

Né d'une petite entreprise familiale, Lactalis est devenu un géant mondial avec 246 sites de production dans 47 pays et 75'000 collaborateurs.

Comme son PDG, le groupe cultive le secret et ne publie jamais aucun chiffre financier, à l'exception de son chiffre d'affaires annuel de 17,3 milliards d'euros, réalisé à 58% en Europe, 21% en Amérique, 14% en Océanie, et 7% en Afrique.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marie soleil le 14.01.2018 07:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une honte!!

    Exploiter les agriculteurs en leur achetant leur lait à un prix dérisoire, cest déjà pas bien! Mais quand on apprend que ce lait transformé et à destination des nourrissons est revendu avec des normes dhygiène bafouées, cest honteux! De qui se moque Lactalis?

  • Swisspale le 14.01.2018 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faute chez Lactalis pas Nestlé !!!

    Tragique cette situation !... que les fautifs soient sanctionnés certes. Par contre la photo de boîtes de lait Guigoz propriété de Nestlé ne correspond pas aux produits incriminés produits par Lactalis !!

  • Shyra le 14.01.2018 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Scandaleux !

    Nous parlons d'enfants. Des contrôles effectués "lors du 1er trimestre"? Va falloir renforcer les contrôles en lieu et place de tjs vouloir faire que du bénéfice ! Nous rencontrons de plus en plus des problèmes alimentaires, de la marchandise retirée des rayons une fois que les personnes se sont manifestées malades en nombre. Depuis quand étaient-ils au courant que la marchandise était infectée ?!

Les derniers commentaires

  • stop le 14.01.2018 20:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à chalouve

    jen importe quoi Madame, désolée mais environ 4% des femmes n arrivent pas à allaiter. J ai essayé pour mes 2 filles, en stimulant avec un tire- lait toutes les 4 heures, même pendant la nuit. mes filles tetaient très bien mais je n ai jamais eu de montée du lait. la première fois j ai cru que c était le stress mais la deuxième rebelote pas de montée du lait. stimulation avec tisanes et rivella ainsi que huile essentielle de fenouil et homéopathie, pour ma deuxième fois j ai pris une hormone ( ocytocine) et 2-3 gouttes de colostrum, jamais de montée du lait. J ai aussi eu un excellent suivi à l hôpital et à la maison par une sage femme conseillère en lactation. Donc évitez de culpabiliser les femmes qui ne peuvent pas allaiter je sens beaucoup de colère en moi.

  • Lay Mayeur le 14.01.2018 19:07 Report dénoncer ce commentaire

    Ici cest vraiment mieux quen EU

    Et aussi nos hôpitaux qui utilisent des produits peu conformes. Des économies répercutées sur nos primes dassurance maladie....

  • Marcus Prodi le 14.01.2018 18:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très bien !

    Tout moyen d éliminer les bipèdes sont bon à prendre !

    • jenefaisquepasser le 14.01.2018 23:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Marcus Prodi

      commençons par ta famille chérie et déjà tellement avantagée par tes largesses!

  • Emile le 14.01.2018 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Seul le fric compte

    Nous allons de scandale en scandale, croyez-vous que l'affaire Médicaments falsifiés: Alkopharma de Martigny est mieux.

  • Chalouve le 14.01.2018 12:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    santé et argent

    Arrêtez svp avec vos "toutes les femmes ne peuvent pas allaiter". Sauf réduction mammaire, les femmes peuvent toute allaiter et produire assez avec une stimulation efficace. Le soucis peut venir du bébé qui n'arrive pas (bien) à têter. Dans ce cas, l'utilisation rigoureuse d'un bon tire-lait permet de subvenir au besoin de son bébé. En Suisse, le gros soucis vient d'un manque d'aide à la maman, du surchargement des sages femmes dans les hôpitaux, de la reprise trop attive du travail (il serait mieux d'attendre la fin des poussées de croissance du bébé) et de la puissance des lobbys qui n'hésitent pas à vous envoyer des échantillons tous les 2mois à la maison. Comme toujours, le fric passe avant mais dans ce cas précis, ce sont de fausses économies car l'allaitement a des bienfaits sur l'enfant et sa mère sur le reste de leur vie ! (réduction des cancers du sein pour maman par exemple)

    • stop culpabilité le 14.01.2018 20:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Chalouve

      n importe quoi Madame, désolée mais environ 4% des femmes n arrivent pas à allaiter. J ai essayé pour mes 2 filles, en stimulant avec un tire- lait toutes les 4 heures, même pendant la nuit. mes filles tetaient très bien mais je n ai jamais eu de montée du lait. la première fois j ai cru que c était le stress mais la deuxième rebelote pas de montée du lait. stimulation avec tisanes et rivella ainsi que huile essentielle de fenouil et homéopathie, pour ma deuxième fois j ai pris une hormone ( ocytocine) et 2-3 gouttes de colostrum, jamais de montée du lait. J ai aussi eu un excellent suivi à l hôpital et à la maison par une sage femme conseillère en lactation. Donc évitez de culpabiliser les femmes qui ne peuvent pas allaiter je sens beaucoup de colère en moi.