Etats-Unis

16 décembre 2013 17:25; Act: 16.12.2013 19:24 Print

Les infirmières respectées, pas les politiques

Les Américains considèrent que les infirmières pratiquent un métier avec un haut degré d'éthique contrairement aux hommes politiques et aux journalistes, selon un sondage publié lundi.

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Plus de huit Américains sur 10 (82%) évaluent à «haut ou très haut» le degré d'honnêteté et d'éthique montré par la profession d'infirmière, suivie par celle des pharmaciens, professeurs, médecins et militaires, indique lundi un sondage Gallup qui note aussi une perte de confiance vis-à-vis du clergé.

A peine 6% au contraire ont une image positive du métier de lobbyiste, qui consiste à faire pression sur le pouvoir pour obtenir le vote de lois, alors que les élus au Congrès ne reçoivent que 8% des suffrages, soit moins bien que les vendeurs de voitures de traditionnelle mauvaise réputation (9%).

Les journalistes ne sont pas mieux lotis avec un Américain sur cinq qui leur font confiance en matière d'honnêteté. Gallup note que, pour la première fois depuis 1977 que ce sondage annuel existe, le clergé tombe sous la barre des 50% à 47%. Le clergé est toujours victime note Gallup, du scandale des prêtres pédophiles qui a éclaté au début des années 2000.

Le sondage a été effectué auprès de 1031 adultes entre le 5 et le 8 décembre.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch