Deuil

03 novembre 2017 13:08; Act: 03.11.2017 13:22 Print

Malte enterre sa journaliste assassinée

Les drapeaux sont en berne partout dans l'île pour la blogueuse anti-corruption tuée dans l'explosion de sa voiture.

Voir le diaporama en grand »
Malte enterre sa journaliste assassinée ce vendredi. Tous les drapeaux sont en berne partout dans l'île. (3 novembre 2017) Les Maltais sont descendus dans la rue pour protester contre la mort de la journaliste Galizia. (Dimanche 22 octobre 2017) (Dimanche 22 octobre 2017) (Dimanche 22 octobre 2017) (Dimanche 22 octobre 2017) Thousands gather at a national rally to demand justice for murdered Maltese journalist and anti-corruption blogger Daphne Caruana Galizia in the island's capital Valletta on October 22, 2017. Galizia, 53, a prominent Maltese journalist and blogger who made repeated and detailed corruption allegations against Prime Minister Joseph Muscat's inner circle, was killed by a car bomb on October 16, 2017. / AFP PHOTO / Matthew Mirabelli / Malta OUT Des Maltais vont descendre dans la rue pour protester contre la mort de la journaliste et blogueuse Daphne Caruana Galizia. (Dimanche 22 octobre 2017) Le gouvernement maltais a promis samedi une récompense d'un million d'euros à quiconque apporterait des informations permettant d'aboutir à l'identification des responsables de l'assassinat à la voiture piégée de la journaliste et blogueuse anti-corruption Daphne Caruana Galizia. (Samedi 21 octobre 2017) Joseph Muscat: «Il est impensable dans un pays comme Malte de mourir pour son travail, dans le cas de Mme Caruana Galizia pour ce qu'elle a écrit». (18 octobre 2017) Des milliers de personnes se sont spontanément rassemblées lundi soir dans la localité maltaise de Sliema pour rendre hommage à la journaliste assassinée. (16 octobre 2017) (16 octobre 2017) (16 octobre 2017) (16 octobre 2017) Daphne Caruana Galizia, une blogueuse maltaise à l'origine d'accusations qui avaient provoqué des élections anticipées en juin, a été assassinée lundi. (image non datée) Une puissante explosion a détruit la voiture dans laquelle elle circulait près de son domicile à Bidnija, dans le nord de l'île. (16 octobre 2017) La carcasse calcinée du véhicule a été propulsée dans un champ voisin. (16 octobre 2017) (16 octobre 2017) (16 octobre 2017)

Sur ce sujet
Une faute?

Malte enterre ce vendredi la journaliste et blogueuse anticorruption Daphne Caruana Galizia, dont l'assassinat à la voiture piégée le 16 octobre a provoqué une onde de choc, bien au-delà des frontières de la petite île méditerranéenne.

Le drapeau européen sera mis en berne vendredi à Bruxelles, au siège de la Commission européenne, à la demande de son président Jean-Claude Juncker, a indiqué vendredi l'exécutif européen.

«Aujourd'hui, le monde est en deuil de Daphne Caruana Galizia», écrit la Commission, dans un communiqué publié avant même le début dans l'après-midi de ces funérailles privées.

La famille de la journaliste a expressément souhaité que ses funérailles conservent un caractère privé, y compris lors de la cérémonie prévue dans une église de Mosta, petite localité où résidait Daphne Caruana Galizia, 53 ans, et où a eu lieu l'attentat qui lui a coûté la vie.

Le gouvernement maltais a toutefois décidé de faire de vendredi une journée nationale de deuil, en mémoire de la journaliste, et pour affirmer qu'«aucune attaque à l'encontre de la liberté d'expression n'est admise dans la démocratie maltaise».

Comme à Bruxelles, les drapeaux seront en berne partout dans l'île, plus petit Etat de l'Union européenne avec 430'000 habitants.

Peu de personnalités sont attendues à ces funérailles, à l'exception du président du Parlement européen Antonio Tajani. Ce dernier a réclamé la semaine dernière une «enquête internationale» pour faire la lumière sur cet attentat, pratiquement inédit dans l'histoire de l'Union européenne.

En première ligne

Daphne Caruana Galizia «était une sentinelle, un soldat en première ligne dans la défense de nos valeurs», a affirmé M. Tajani. Son meurtre «ne doit pas rester impuni (...) Avec quelle crédibilité pouvons-nous défendre les journalistes du monde, si nous ne sommes pas capables de leur offrir protection et justice chez nous?»

La Commission européenne a réclamé de son côté une enquête «indépendante et approfondie» et l'arrestation des coupables.

La presse internationale s'est également mobilisée. Plusieurs patrons de presse, dirigeant quelques uns des plus grands journaux ou rédactions dans le monde, ont signé jeudi une lettre commune adressée au premier vice-président de la Commission européenne Franz Timmermans, dans laquelle ils lui demandent d'utiliser ses pouvoirs pour que justice soit faite et la liberté de la presse préservée à Malte.

Récompense d'1 million

Aucun suspect n'a toutefois été identifié jusqu'à présent par les enquêteurs maltais, aidés par des experts étrangers, notamment du FBI américain et d'Europol.

Le gouvernement a débloqué un million d'euros de récompense pour toute information permettant de mener aux auteurs et aux commanditaires du meurtre.

Mais à Malte, beaucoup ne font pas confiance aux responsables judiciaires et policiers, dont plusieurs avaient été visés par les attaques au vitriol de la blogueuse.

Souvent qualifiée de «Wikileaks à elle toute seule», Daphne Caruana Galizia, 53 ans, avait révélé certains des pans les plus sombres de la politique maltaise, s'en prenant avec virulence au Premier ministre travailliste, Joseph Muscat, et plus récemment aussi au chef de l'opposition.

Après sa mort, ses fils ont réclamé la démission de M. Muscat, l'accusant de s'être entouré d'escrocs et d'avoir créé une culture d'impunité ayant transformé Malte en «île mafia».

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Filou le 03.11.2017 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    R I P

    Vive la liberté d'expression et que cette dame repose en paix.

  • labusr le 04.11.2017 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste

    pendant ce temps les corrompus ce grotte le ventre et son dans l'impunité totale

  • kikilafrustree le 03.11.2017 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    R. E. P

    R. I. P

Les derniers commentaires

  • labusr le 04.11.2017 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste

    pendant ce temps les corrompus ce grotte le ventre et son dans l'impunité totale

  • kikilafrustree le 03.11.2017 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    R. E. P

    R. I. P

  • Filou le 03.11.2017 13:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    R I P

    Vive la liberté d'expression et que cette dame repose en paix.