Présidentielle française

20 avril 2017 18:46; Act: 20.04.2017 21:00 Print

Des soutiens de poids pour Emmanuel Macron

Dans la dernière ligne droite de la campagne, l'ancien ministre de l'économie a vu le «chiraquien» Dominique de Villepin se rallier à lui. Il a aussi reçu un appel de Barack Obama.

Sur ce sujet
Une faute?

Dominique de Villepin, l'ancien premier ministre de Jacques Chirac, a décidé d'annoncer son soutien au candidat d'En Marche!. «Il a une vraie qualité d'écoute, une détermination et un sens de l'Etat indispensable», dit-il au «Parisien».

«Le choix électoral se ramène à une offre simple. D'un côté les radicaux qui jurent de renverser la table et la soupière avec elle. De l'autre les partis traditionnels, qui, quelles que soient les qualités des candidats ou des projets, restent prisonniers de leurs divisions et voient le pouvoir comme une rente à partager», déclare Dominique de Villepin, qui s'était mis en retrait de la scène politique après une vaine tentative de se présenter à la présidentielle de 2012.

« Il y a enfin une nouvelle voie, que veut ouvrir Emmanuel Macron, celle du rassemblement : contre l'esprit de querelle, faisons le choix de la volonté », explique-t-il dans cette interview publiée jeudi soir sur le site internet du quotidien.


L'«appel amical» de Barack Obama

A noter encore qu'Emmanuel Macron et Barack Obama se sont entretenus jeudi après-midi au téléphone de l'avenir de l'Europe, a annoncé dans un communiqué le mouvement En Marche !

L'objet de cet appel n'était pas d'apporter un soutien au candidat centriste.

«L'ancien président des Etats-Unis d'Amérique souhaitait échanger avec lui sur la campagne présidentielle française», lit-on dans ce communiqué. «Leur échange a notamment porté sur l'avenir de l»Europe et sur les valeurs progressistes auxquelles ils sont tous deux très attachés.»

Le communiqué évoque un «appel amical«. Barack Obama a également rappelé son »attachement profond à la France et l'importance qu'il accorde à la relation entre les deux pays».

Le porte-parole de l'ancien président américain, Kevin Lewis, a pour sa part précisé dans une déclaration que l'objet de cet appel n'était pas, pour Barack Obama, d'apporter son soutien au candidat Emmanuel Macron.

Selon les proches d'Emmanuel Macron, l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande s'est en partie inspiré de la campagne de Barack Obama lors des primaires démocrates de 2007-2008 pour créer En Marche !

Macron donne des conseils de drague à un élève

Jeudi, le candidat à la présidentielle française répondait aux questions des jeunes sur Snapchat et a donné des conseils à l'un d'entre eux qui a «craqué sur sa prof de droit pénal». Habitué à ce qu'on fasse référence à son idylle avec Brigitte, son professeur devenue sa femme, de 24 ans son aînée, c'est avec le sourire qu'Emmanuel Macron a répondu à une question sur Snapchat jeudi.

«Bonjour Monsieur Macron, j'ai un peu craqué sur ma prof de droit pénal, est-ce que vous auriez un conseil?». Le candidat rit et se lance: «D'abord il fait savoir si c'est réciproque, si c'est le cas, allez-y, pas de tabou! Si c'est pas le cas, interrogez-vous!».

Il s'est ensuite essayé au fameux «Bottle Flip Challenge» qui consiste à lancer une bouteille d'eau et à la faire retomber à la verticale. Et il s'en est plutôt bien sorti.


(mc/cga/ats)