Fusillade à Las Vegas

02 octobre 2017 20:02; Act: 02.10.2017 20:02 Print

«Ils sont tout autour! Vous allez tous mourir!»

Moins d'une heure avant le concert, une femme au comportement étrange a hurlé que quelque chose de grave allait se produire, avant d'être escortée hors de la zone du concert.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Environ 45 minutes avant le début de la fusillade survenue dimanche soir à Las Vegas, une femme dans la foule aurait hurlé: «Ils sont tout autour! Vous allez tous mourir aujourd'hui, pu***!» Cette personne, décrite comme une Hispanique âgée d'une cinquantaine d'années, était accompagnée d'un homme quand elle a crié de manière mystérieusement prémonitoire. «Une dame est arrivée en courant derrière nous, elle a commencé à jouer avec les cheveux des gens, se comportait de manière insensée et nous a annoncé que nous allions tous mourir (...) C'était comme si elle savait ce qui allait se passer», raconte au «Daily Mail» Brianna Hendricks, qui fêtait son 21e anniversaire à Las Vegas.

Selon la jeune femme, l'inconnue prétextait le fait que son petit ami avait du mal à respirer pour pouvoir avancer dans la foule. «J'ai eu l'impression qu'elle nous disait cela soit pour nous prévenir, soit parce qu'elle était impliquée (...) C'était tellement flippant», témoigne l'Américaine. La mystérieuse femme et son compagnon ont été escortés hors de la zone du concert par des membres de la sécurité. Moins d'une heure après l'incident, un tireur ouvrait le feu depuis le 32e étage de l'hôtel-casino Mandalay Bay, faisant au moins 50 morts et 200 blessés. On ignore pour l'heure s'il s'agissait d'une pure coïncidence ou si l'étrange femme était véritablement au courant de ce qui se tramait.

Les fusillades les plus meurtrières aux Etats-Unis depuis 25 ans

Brianna a été entendue par les policiers près du lieu de la tuerie. L'Américaine, qui était accompagnée de sa mère, était déjà retournée dans sa chambre au Mandalay Bay quand la fusillade est survenue. «C'était terrifiant, nous avons assisté à la tuerie depuis notre chambre, nous entendions des coups de feu discontinus», explique-t-elle. D'après les autorités, le tireur a opéré depuis la chambre 137, située au 32e étage de l'hôtel. Un homme se trouvait dans la chambre 135 quand le massacre a commencé. «C'était non-stop. Je dirais plus de 100 coups de feu. Nous nous sommes couchés au sol et nous nous sommes couverts», explique ce témoin désirant rester anonyme.

La police est actuellement à la recherche de la petite amie du tireur, une femme de type asiatique nommée Marilou Danley. Les autorités ne pensent pas qu'elle soit impliquée dans la tuerie, mais cherchent à l'interroger.


(joc)