Réseaux sociaux

06 avril 2017 18:15; Act: 06.04.2017 18:15 Print

La Russie censure une photo, elle devient virale

Les autorités russes ont interdit aux internautes de partager un montage représentant Vladimir Poutine en clown gay. Depuis, l'image tourne en boucle sur les réseaux sociaux.

Sur ce sujet
Une faute?

Faux cils, rouge à lèvres, fard à paupières: un Vladimir Poutine clownesque pose devant un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT. L'image passe très mal auprès des autorités russes, rapporte le «Washington Post». Le ministère de la Justice vient en effet de l'ajouter à sa liste des 4074 productions considérées comme extrémistes. Du coup, les internautes du pays ont l'interdiction formelle de la partager sur les réseaux sociaux.

Cette décision découle d'un jugement rendu le 11 mai 2016. La justice avait alors ordonné la censure de toute représentation de Vladimir Poutine en homosexuel. L'auteur de ce montage, un certain A.V. Tsvetkov, a déjà vu une dizaine de ses créations censurées. Comme le veut une loi signée par Poutine en 2014, toute personne qui oserait «liker» une publication interdite doit être emprisonnée. Tsvetkov, lui, a eu droit à un traitement différent: il a été interné en psychiatrie, explique le «Moscow Times».

Devenue populaire en 2013

20minutes.fr explique que cette image à la Andy Warhol a gagné ses lettres de noblesse en 2013, après le vote par la Douma d'une loi interdisant la propagande à destination des enfants sur les «relations sexuelles non traditionnelles». Les militants anti-homophobie s'étaient alors emparés de ce visuel pour défiler dans les rues.

En interdisant la diffusion de l'image, les autorités russes n'ont pas pensé à «l'effet Streisand», qui fait que lorsqu'une info est censurée, elle suscite un fort intérêt et finit par devenir virale. Dans le cas du portrait de Poutine en clown gay, ça n'a pas manqué: le montage tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Les internautes sont très nombreux à encourager ironiquement la Toile à «ne surtout pas partager» ce montage.








(joc)