Allemagne

13 octobre 2017 00:21; Act: 13.10.2017 08:16 Print

L'ex-cheffe de l'AfD fonde «Le Parti bleu»

Frauke Petry, qui avait quitté le parti d'extrême droite allemande, vient de fonder jeudi «le Parti bleu».

storybild

Frauke Petry a claqué la porte du parti d'extrême droite allemand après son succès aux élections législatives. (Image d'archive) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancienne présidente de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) a annoncé jeudi la création d'une nouvelle formation «le Parti bleu». Frauke Petry a claqué la porte du parti d'extrême droite allemand après son succès aux élections législatives.

«Nous verrons bien à quelle politique les électeurs donneront leurs voix en 2019 en Saxe et au plus tard en 2021 aux élections législatives», déclare-t-elle ainsi dans un entretien avec le groupe de journaux régionaux Redaktionsnetzwerk. A partir de novembre, elle entend entamer toute une série de réunions publiques d'abord dans son fief de la Saxe, puis dans l'ensemble de l'Allemagne.

Elue députée nationale aux législatives du 24 septembre sous l'étiquette AfD, Mme Petry a quitté dès le lendemain avec fracas le parti qu'elle codirigeait pour en dénoncer la dérive. Elle reproche à la formation une radicalisation illustrée par des propos très controversés sur les crimes nazis et les musulmans.

Son départ surprise de l'AfD illustre les rivalités internes permanentes au sein de ce mouvement créé en 2013. Le parti est en effet partagé entre un courant national-libéral en perte de vitesse, qu'elle incarnait, et un autre, identitaire et extrémiste, qui paraît avoir pris le dessus à l'occasion des législatives.

L'AfD est devenu le premier mouvement de ce type depuis la Deuxième guerre mondiale à entrer avec un tel score, près de 13%, à la chambre des députés.

(nxp/ats)