Incendie

20 août 2017 02:31; Act: 20.08.2017 15:42 Print

200 hectares partent en fumée près de Marseille

Un incendie a ravagé 200 hectares de forêt samedi soir, à proximité de la cité phocéenne, dans le sud de la France.

storybild

Des pompiers luttent contre le feu à Carnoux-en-Provence, samedi 19 août 2017. (Photo: AFP)

Une faute?

Un feu a parcouru près de 200 hectares de forêt samedi près de Marseille dans le sud de la France. Plusieurs départements ont été classés en risque incendie «très sévère à exceptionnel».

L'incendie s'est déclaré vers 17h30 dans un secteur boisé. Attisé par un fort vent, il poursuivait en fin de soirée sa progression sur les communes d'Aubagne et de Carnoux (Bouches-du-Rhône), à une vingtaine de kilomètres à l'est de Marseille, a-t-on appris auprès du Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis).

Environ 800 hommes ont été engagés sur ce sinistre. Une flotte aérienne de sept avions bombardiers d'eau (quatre canadair, deux tracker et un dash) les ont épaulés jusqu'à la tombée de la nuit.

Plus de trains

«Aucune habitation n'est touchée», a précisé la préfecture des Bouches-du-Rhône dans un communiqué. La ligne SNCF a été coupée et le trafic ferroviaire a été totalement interrompu entre Aubagne et Cassis. Environ 1700 personnes bloquées en gare Saint-Charles de Marseille ont été prises en charge par la SNCF.

Deux lignes électriques ont aussi été coupées pour faciliter l'intervention des secours. Un centre de vacances a été évacué avant d'être rouvert samedi en fin de soirée et une maison de retraite a été placée en confinement, a indiqué la préfecture. Les communes de Carnoux et de Cassis ont ouvert des salles d'accueil.

Massifs forestiers interdits

Un autre incendie s'est déclaré sur la commune de Puyloubier, près d'Aix-en-Provence, où il a parcouru une vingtaine d'hectares de végétation. Aucune habitation n'a été touchée et aucun blessé signalé.

Dans les Bouches-du-Rhône, la préfecture a interdit l'accès du public dimanche à 23 des 24 massifs forestiers du département. Des mesures similaires ont été prises dans le Vaucluse, le Var et le Gard où un «épisode de vents forts, associés à la sécheresse des végétaux et aux températures élevées» impose, selon les autorités, une «extrême vigilance».

(nxp/ats)